Easyjet s'assure la livraison d'Airbus d'A320 NEO sur l'ensemble de la décennie

Alors que les créneaux pour la livraison d'A320 NEO sont une denrée rare, voire rarissime dans les prochaines années, Easyjet prend les devants pour sécuriser auprès d'Airbus le renouvellement de sa flotte au-delà de 2025 grâce à la levée de droits d'achats. Et aussi renforcer la place de l'A321 NEO dans sa flotte.
Easyjet va poursuivre le renouvellement de sa flotte avec la commande de nouveaux A320 et A321 NEO.
Easyjet va poursuivre le renouvellement de sa flotte avec la commande de nouveaux A320 et A321 NEO. (Crédits : PHIL NOBLE)

Voilà une nouvelle qui doit faire plaisir à Guillaume Faury, président exécutif d'Airbus, dans la perspective d'augmenter ses cadences pour la seconde moitié de la décennie. Easyjet vient d'annoncer la signature d'accords conditionnels avec le constructeur européen pour recevoir de nouveaux appareils de la famille A320 NEO entre 2026 et 2029. La compagnie à bas coûts britannique exerce ainsi des droits d'achats d'une précédente commande passée en 2013, afin d'acquérir 56 nouveaux exemplaires. Ces avions doivent lui permettre de poursuivre le renouvellement de sa flotte encore largement composée d'A319 et d'A320 de première génération. Elle a également demandé la conversion de 18 A320 NEO en autant d'A321 NEO.

Easyjet précise que ces 56 appareils sont évalués à 6,5 milliards de dollars selon les prix catalogue de 2018, les derniers publiés par Airbus. Et elle ajoute que l'exercice de droits d'achats, plutôt qu'une nouvelle commande, vont permettre à Easyjet de disposer d'un "prix réel global très sensiblement inférieur" en raison de ristournes accordées en 2013. A l'époque, la compagnie britannique s'était engagée pour une commande ferme de 35 A320 de première génération, 100 avions de la famille A320 NEO (version remotorisée de l'A320) et y avait assorti des droits d'achats pour 100 appareils supplémentaires (qui sont désormais entièrement consommés).

Si des remises sont toujours accordées par les constructeurs, elles sont sûrement moins significatives aujourd'hui alors que le carnet de commandes pour les moyen-courriers d'Airbus est plein à craquer, avec aucun créneau de livraisons disponibles jusqu'en 2027. Avec l'exercice de ces droits d'achats, Easyjet sécurise donc des créneaux pour assurer le renouvellement de sa flotte sur la deuxième moitié de la décennie. Néanmoins, elle a dû sans doute négocier un peu pour avoir de nouveaux avions dès 2026.

Lire aussi 4 mnAéronautique : malgré la baisse des livraisons, Airbus ne s'affole pas et maintient le cap

Sortir les A319 et A320 de première génération

Cela permettra de poursuivre la sortie de ses appareils les plus anciens. A l'heure actuelle, la compagnie britannique exploite 99 A319 et 167 A320 de première génération, contre 41 A320 NEO et 15 A321 NEO remotorisés. Avec cette nouvelle commande, elle doit recevoir pas mois de 171 nouveaux appareils d'ici la fin de la décennie. La sortie des A319 (dont 64 sont en location) de 156 places sera sans doute la priorité, Easyjet ayant adopté une stratégie d'accroissement de la taille de ses appareils depuis plusieurs années afin d'augmenter sa rentabilité.

La conversion d'A320 NEO de 186 places en A321 NEO de 235 sièges rentre dans la même logique. C'est d'ailleurs un mouvement assez large dans l'industrie illustré par la part croissante de l'A321 NEO dans le carnet de commandes d'Airbus. Cette conversion concerne 18 avions dont les livraisons étaient déjà prévues entre 2024 et 2027. Easyjet possède désormais 33 A321 NEO en commande - en attendant que la répartition des 56 nouveaux avions soit connue entre A320 NEO et A321 NEO. Avec les quinze appareils déjà en flotte, l'appareil prend donc une place croissante dans la flotte de la compagnie.

"L'achat proposé consolide nos commandes auprès d'Airbus entre les exercices 2026 et 2029, poursuivant ainsi le renouvellement de la flotte de la compagnie, alors que les anciens A319 et A320 quittent la compagnie et que les nouveaux A320 et A321 NEO font leur entrée. Nous sommes convaincus que cela contribuera à des rendements positifs pour l'entreprise et à la réalisation de nos objectifs stratégiques", Johan Lundgren, directeur général d'easyJet.

Lire aussi 4 mnTransport aérien : faute de personnel, Easyjet contraint de réduire ses vols pour cet été

CFM garde la main

Comme pour les appareils déjà en flotte ou en commande, les nouveaux A320 NEO et A321 NEO seront motorisés par des Leap-1A de CFM International (coentreprise entre Safran et GE). Des accords conditionnels ont ainsi été passés avec le motoriste également.

Easyjet précise que même si ces accords ont déjà été approuvés par le passé au titre des droits d'achats, ils doivent être confirmés à nouveau par ses actionnaires en raison des montants engagés.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.