Les pertes d'Air France-KLM se creusent, les bénéfices d'IAG bondissent

 |   |  523  mots
Air France-KLM a nnoncé une perte opérationnelle de 118 millions d'euros, contre 33 millions d'euros l'an dernier.
Air France-KLM a nnoncé une perte opérationnelle de 118 millions d'euros, contre 33 millions d'euros l'an dernier. (Crédits : CHRISTIAN HARTMANN)
Impacté par les grèves et la remontée du prix du pétrole, Air France-KLM a essuyé une perte d'exploitation de 118 millions au premier trimestre (3,5 fois supérieure à celle de l'an dernier). Dans le même temps, le bénéfice opérationnel d'IAG a bondi de 75%, à 280 millions d'euros.

Quatre cents millions d'écart entre la performance opérationnelle d'Air France-KLM et celle du groupe IAG (British Airways, Iberia, Aer Lingus, Vueling, Level) au premier trimestre. La longue grève qui frappe Air France depuis le mois de février accentue fortement l'écart entre les deux groupes qui ont publié, ce vendredi 4 mai, leurs résultats financiers du premier trimestre.

Hausse du prix du pétrole

Air France-KLM a, en effet, annoncé une perte opérationnelle de 118 millions d'euros (avec une perte de 178 millions pour Air France mais un bénéfice de 60 millions chez KLM), contre une perte de 33 millions d'euros l'an dernier, alors que IAG a fait état d'un bond de 75% de son bénéfice opérationnel, à 280 millions d'euros. Pour cette période, l'impact de la grève est évalué à environ 75 millions d'euros et de 300 millions d'euros sur l'ensemble de l'exercice qui sera en baisse significative par rapport à 2017 (1,9 milliard de résultat d'exploitation selon les nouvelles normes comptables), a prévenu le groupe. Ceci en raison non seulement de l'impact de la grève mais aussi de la remontée du cours du pétrole, malgré des réservations bien orientées pour l'été.

 "On avait une année qui commençait plutôt bien en termes commerciaux, on avait une demande qui était là", a dit le directeur financier Frédéric Gagey à des journalistes. "Je trouve très dommage, et je pense que c'est le cas pour une majorité des salariés d'Air France, qu'on n'arrive pas à tirer le bénéfice de cette période."

Croissance de l'offre inférieure que prévu

Le coût de la grève oblige Air France-KLM à abaisser sa prévision de croissance des capacités pour 2018 à 2,5-3,5% contre 3-4% auparavant dans un contexte pourtant favorable pour les compagnies européennes, qui bénéficient d'une conjoncture économique favorable allégeant les pressions tarifaires.

La recette unitaire d'Air France-KLM a ainsi augmenté de 1,2% à change constant au premier trimestre en rythme annuel et devrait rester stable au deuxième, tandis que les coefficients d'occupation sur les réservations long-courrier pour les quatre prochains mois sont, en moyenne, en hausse par rapport à la période correspondante de 2017.

Le groupe a également dû renoncer à son objectif de baisse de ses coûts unitaires cette année, anticipant désormais une stagnation, voire une hausse de 1%, à change, prix du carburant et charges de retraites constant. Au premier trimestre, le coût unitaire a augmenté de 2,1%, dont 1,7% lié aux grèves.

Résultat du référendum connu ce vendredi

Ce vendredi en fin de journée, le résultat de la consultation menée auprès de tous les salariés de la compagnie française sur le projet d'accord salarial rejeté par l'intersyndicale sera connu. Selon plusieurs sources, la participation est élevée.

Jean-Marc Janaillac, Pdg d'Air France-KLM et président d'Air France, a mis son poste dans la balance en cas de victoire du "non" à la consultation. Au regard du faible nombre de grévistes, la victoire du "oui" est attendue. ll serait très confiant, selon plusieurs témoignages.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/05/2018 à 10:46 :
On peut se poser la question des motivations et de l'intégrité du syndicat des pilotes , a qui profite le crime industriel . Aux concurrents d'air France , bien sur . Une enquête devrait être diligenter sur les meneurs des syndicats de pilotes , dont certains on des noms d'origine étrangère ,
a écrit le 05/05/2018 à 12:45 :
L'Etat devrait mettre en oeuvre ce que de nombreux observateurs lui conseille depuis longtemps : Se désengager totalement d'Air France, et la laisser couler s'il le faut.

Personne ne devrait penser que sa société est indestructible.
a écrit le 05/05/2018 à 0:35 :
N’aurait il pas mieux valu accorder les demandes légitimes de retour à bonne fortune des employés et gagner 200M€ au 1er trimestre plutôt que de faire ce coûteux bras de fer, qui n’a d’intérêt que de permettre à l’état de négocier avec la SNCF...pas d’intérêt pour AF KL en tous cas...
Réponse de le 05/05/2018 à 12:48 :
Non, la démarche pragmatique est de mener un coûteux bras de fer maintenant pour mettre fin à la spirale de hausse de la masse salariale décorrelée de la compétitivité de la compagnie, qui oblitère son avenir.
a écrit le 04/05/2018 à 22:06 :
Les pilotes AF veulent bien des conditions de ceux de KLM. Mais toutes..
a écrit le 04/05/2018 à 19:06 :
Raté,Janaillac a perdu et la compagnie sera bientôt à vendre comme Alitalia.
a écrit le 04/05/2018 à 16:47 :
Un représentant des grévistes pourrait-il nous expliquer le pourquoi d'une grève qui apparaît suicidaire?
Réponse de le 05/05/2018 à 14:02 :
Suis d’accord avec vous. Cette guerre de la. comunication a pour corolaire des messages illisibles. Que demande les uns et pourquoi on ne leur accorde pas ? Posture ou légitimité. Cela est peu discuté et n’est pas accessible au non initié. Se poser la question c’est déjà répondre partiellement ...
a écrit le 04/05/2018 à 13:54 :
Il est triste de voir une si belle compagnie partir à la dérive. Je ne voyage plus sur airfrance klm depuis longtemps et je vais résilier ma carte Amex en fin d'année. Les autres compagnies ne sont pas les meilleures mais quand on voit les grèves à répétition pour conserver des privilèges exorbitants, cela ne donne plus envie. Enfin, le tout payant est une fumisterie qui gonfle le prix du billet. Airfrance devrait éviter les compagnies multiples comme joon ou transavia. Souvent le billet sur ces filiales sans bagages ni repas, même pour un vol de plus de trois heures, ne sont pas compétitifs. On devrait laisser klm à la tête de la compagnie.... Au moins les pays bas sont avec l'Allemagne les deux seuls grands exportateurs à être positif.... Cela en dit long sur leur compétitivité. Heureusement qu'il reste les compagnies asiatiques sur l'Asie et l'Océanie.... Pour les vols vers les usa, tous s'alignent sur le moins de service... Sauf lufthansa mais jusqu'à quand ? Je allez, courage. Je suis au Japon et j'ai pris air China et asiana.... Pas AF klm.
a écrit le 04/05/2018 à 13:41 :
Le SNPL est sur la bonne voie pour couler Air France, la SNCM n'a pas servi de leçon. Idem pour la SNCF.
a écrit le 04/05/2018 à 12:43 :
aujourd'hui 4 mai billet af bordeaux florence via paris, retour demain,vol af annulé retour Alitalia via rome 3h d'attente, une matinée fichue, ,le billet af était fort couteux, pour moi c'est terminé avec cette compagnie (d'autres mauvaises expériences subies),je n'ose pas imaginer le regard des étrangers sur tout cela,un seul souhait......
a écrit le 04/05/2018 à 11:14 :
Encore de la propagande.... c’est marrant on oublie très facilement que les écarts entre les compagnies françaises et étrangères sont SURTOUT dues aux écarts de charges pesant très lourds sur le résultat des entreprises françaises. Évidemment, c’est plus simple de taper sur les pilotes d’Air France, c’est facile et au goût du jour!
Bon courage aux collègues d’Air France!!! Tenez bon...
Réponse de le 04/05/2018 à 11:44 :
Bravo ! Continuez ! Coulez la compagnie et dégoutez vos passagers !
Quand on sait que vous êtes la professions la quasi mieux payée de France ... On se dit que vous avez des problèmes de riches et que vous faites des caprices ...

Honte à vous !
Réponse de le 04/05/2018 à 11:49 :
C'est si simple, après des augmentations de salaire régulières grâce à la GVT, de demander à son employeur d'amplifier ces augmentations de salaires par une augmentation de la grille générale des salaires, et de demander d'apporter la facture aux contribuables !!!
C'est si simple de nier que le coût du carburant va, un jour ou l'autre, exploser et que AF-KLM n'a aucune réserve financière pour amortir le choc qui s'annonce,
C'est si simple de refuser de comparer la productivité des PNT de BritishAirways-Aer Lingus-Iberia-Vueling Vs Air France- KLM- Joon Transavia !!!
Chiche : et si on alignait les heures de vol et les salaires charges comprises des PNT de Transavia (et AirFrance détachés !) sur ceux de Vueling, ceux de AirFrance sur la moyenne Iberia+ BA+Aer Lingus, et enfin ceux de Joon sur ceux de Level ???? chiche ? On inclus les charges sociales (puisque ce sont des salaires différés) dans la comparaison et comme ça, la différence de législation sociale sera neutralisée ... allez ... chiche ?
Effectivement, au SNPL, c'est pas au goût du jour...
Réponse de le 04/05/2018 à 11:51 :
Et oui il faut bien payer par les entreprises les retraites et les charges sociales de la branche maladie et du chômage que les français et avec raison refuse de payer eux mêmes !
Il faut assumer la protection sociale qui est une des plus élevée et un des plus chères au monde.
Réponse de le 04/05/2018 à 12:59 :
Parce qu'en plus votre commentaire n'est pas de la grossière propagande, et de la vulgaire désinformation ? Il faudrait taper tous les jours et depuis des années sur le personnel d'Air France qui coule sa propre compagnie. Air France finira comme Alitalia et le personnel d'Air France ne l'aura pas volé.
Réponse de le 04/05/2018 à 13:15 :
On estime que le poids des charges françaises coute à AF 300 millions d'euros par an.
Or ici on parle d'une perte de 300 millions provoquée par seulement 11 jours de grèves!
Donc c'est bien la grève des pilotes va expliquer la différence de résultats avec les autres compagnies européennes en 2018.
Réponse de le 04/05/2018 à 14:00 :
Ne sont ils pas grassement payés ? Problème de charges,.... Alors il faut s'en prendre à notre état. Aéroport sale, train pour aller à roissy digne du tiers monde. Je rentre de Séoul... Wow! I l arex coûte 4200 won, which converts soit moins de €3.50 pour relier Incheon à Séoul en 45 minutes /55km...le Rer c'est €11,00 dans la crasse, les mendiants, les abords de la ligne franchement pas jolies jolies pour arriver dans des gares sales. Faites un tour à Séoul, Tokyo, voire Beijing,.... Paris poubelle ville du monde ?
Réponse de le 04/05/2018 à 14:06 :
@Moi, l'écart s'est creusé de plus de 100 millions par rapport au 1er trimestre de l'an dernier. Je ne pense qu'il y ait eu une hausse des charges de ce montant...
Réponse de le 04/05/2018 à 15:59 :
C‘est malheureux de voir des gens aussi bornés! Ça semble vraiment un mal français...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :