Notre-Dame-des-Landes : la reprise des travaux est enclenchée

 |   |  379  mots
Dans un entretien publié jeudi 18 décembre dans Ouest-France, le Premier ministre plaidait pour la construction de l'aéroport, au deuxième semestre 2015.
Dans un entretien publié jeudi 18 décembre dans Ouest-France, le Premier ministre plaidait pour la construction de l'aéroport, au deuxième semestre 2015. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Le tribunal administratif de Nantes a rejeté vendredi les 17 recours déposés par les opposants au projets d'aéroport. Manuel Valls s'en félicite et annonce que cette décision "doit entraîner la reprise des travaux".

Suspendu depuis 2012, le projet d'aéroport à Notre-Dame des Landes située dans le département de Loire-Atlantique, devrait reprendre suite à une décision du tribunal administratif de Nantes. "Par 14 jugements rendus le 17 juillet 2015, le tribunal administratif de Nantes rejette tous les recours qui lui ont été présentés lors de l'audience du 18 juin dernier", comme l'avait préconisé le rapporteur public, indique ainsi le tribunal dans un communiqué, publié vendredi. La justice a ainsi validé les arrêtés préfectoraux autorisant le début des travaux

Au total, les principaux mouvements d'opposants, Europe Ecologie - Les Verts et associations de protection de l'environnement, notamment, avaient déposé 17 requêtes contre le projet de construction.

Pas d'atteinte environnementale majeure, selon le rapporteur public

Mais lors de l'audience, le rapporteur public - dont l'avis est généralement suivi par les juges administratifs - avait notamment estimé que les mesures de compensation écologique à la destruction de cette zone humide à 98%, prévues dans le projet, ne portaient pas d'atteinte environnementale majeure. Il avait également demandé le rejet de quatre recours visant à faire annuler un cinquième arrêté préfectoral, qui déclarait d'utilité publique les travaux d'aménagement et de sécurisation des voies existantes autour du futur site.

Ces jugements du tribunal de Nantes constituent un nouveau revers pour les opposants, engagés depuis le début des années 2000 dans une intense bataille judiciaire, parallèlement à une occupation sur le terrain.

Matignon satisfait de la décision

Matignon se félicite dans un communiqué d'une "décision qui doit entraîner la reprise des travaux". Manuel Valls estime que "le temps de dialogue qui s'en est suivi a permis de confirmer la nécessité de la réalisation de ce projet", important "pour des raisons environnementales (préservation de la zone Natura 2000 du lac de Grand Lieu attenante à l'actuel aéroport de Nantes Atlantique) " et "économiques".

Déjà, dans un entretien publié jeudi 18 décembre dans Ouest-France, le Premier ministre plaidait pour la construction de l'aéroport, au deuxième semestre 2015.

Quant aux principales associations opposées au projet devaient se réunir en début d'après-midi à Nantes en commission juridique restreinte, avant de tenir une conférence de presse en milieu d'après-midi.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/07/2015 à 23:05 :
Quiconque connaît la région sait que cet aéroport est inutile.
Il en existe déjà un qu' il fallait simplement agrandir.
Mais les politiciens vereux ,style ancien maire de Nantes et le pactole
des dons des grandes entreprises aux partis politiques est si important que l'écologie
ne compte plus.
Hollande fera croire avec sa conférence sur l'environnement qu'il a sauvé le monde
comme il a fait croire qu il a sauvé l'Europe avec cet accord désastreux.
Un constat, Hollande ,Valls et les socialistes ont trompés leurs électeurs.
Ceux ci sauront s'en souvenir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :