Plan Perform d'Air France, les syndicats boycottent la première réunion de négociation

Les syndicats représentatifs de la compagnie ont décliné l'invitation du Pdg d'Air France-KLM ce lundi pour lancer le cycle des négociations sociales destinées à redresser la compagnie.
La direction entend remettre à plat les accords d'entreprise, catégorie de personnels par catégorie, en vue d'appliquer le plan Perform.
La direction entend remettre à plat les accords d'entreprise, catégorie de personnels par catégorie, en vue d'appliquer le plan Perform. (Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)

Convoqués ce lundi par Alexandre de Juniac, le PDG d'Air France-KLM, pour une réunion «stratégique et sociale» destinée à lancer les négociations sur les mesures à prendre pour redresser Air France, tous les syndicats représentatifs à l'issue des élections professionnelles jeudi dernier ont décliné l'invitation.

De quoi doucher la bonne nouvelle, pour la direction, du scrutin où au sein des personnels au sol en particulier, les partisans de la réforme l'ont emporté.

"La CFE-CGC, l'UNAC-CGC, FO, le SNPNC FO, la CFDT, l'UNSA Aérien, l'UNSA PNC, la CGT, le SNPL et le SPAF, réunis vendredi, considèrent que les multiples déclarations médiatiques d'Alexandre de Juniac, président de la holding Air France-KLM, compromettent le dialogue social au sein de la compagnie Air France", ont écrit les syndicats représentatifs dans un communiqué diffusé samedi soir.

Ils dénoncent la "méthode" d'Alexandre de Juniac, qui a annoncé cette réunion "à la place du président d'Air France, par voie de presse et pendant le scrutin des élections professionnelles de la compagnie Air France".

Gouvernance

En outre, ils estiment que cette réunion, fixée "quelques heures avant le comité de nomination qui examinera son renouvellement à la tête de la holding", "répond à des enjeux qui ne sont pas ceux de la Compagnie Air France et de ses salariés". Mercredi, le comité des nominations se réunit une dernière fois pour caler la proposition qu'il fera au conseil d'administration du groupe. Le choix est déjà fait puisque le comité proposera Alexandre de Juniac.

La direction d'Air France a déclaré dans un communiqué transmis dans la nuit à l'AFP "regretter" la décision de syndicats. Dans son communiqué, la direction déclare que "le calendrier de cette réunion était lié à celui des élections syndicales qui ont eu lieu le 12 mars et non à celui de la gouvernance de l'entreprise. Toute autre interprétation est erronée et sans rapport avec l'intérêt supérieur de la Compagnie et de ses salariés".

"La réunion du 16 mars devait ouvrir un nouveau cycle de discussions s'inscrivant dans le prolongement du dialogue social qui a permis le succès du plan Transform 2015. Ce dialogue va se poursuivre et s'amplifier pour que le plan Perform 2020 réussisse à son tour et garantisse à Air France une compétitivité retrouvée et un avenir pérenne", écrivent encore Alexandre de Juniac et Frédéric Gagey qui concluent ainsi :

"C'est avec ces seuls objectifs que la direction entend les demandes de ses partenaires et propose donc de définir un nouveau cycle de rencontres, à une date prochaine qui conviendra à tous."

La direction entend remettre à plat les accords d'entreprise, catégorie de personnels par catégorie, en vue d'appliquer le plan Perform, plan stratégique qui prend le relais du plan de restructuration Transform (2012-2014) et prévoit des efforts supplémentaires en terme de productivité

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 16/03/2015 à 15:46
Signaler
Air France qui a été une si belle compagnie est devenue bien médiocre grâce à son personnel incapable de s'adapter à notre époque mais la concurrence est là heureusement pour le consommateur Français !

à écrit le 16/03/2015 à 11:20
Signaler
Refus du dialogue : les syndicats montrent leur vrai visage !

à écrit le 16/03/2015 à 8:03
Signaler
A une époque pas si lointaine Coluche disait "Krasuki ki ki, syndicats ca ca...", ç'a na pas beaucoup.changé.

à écrit le 16/03/2015 à 7:59
Signaler
Air France finira comme la SNCM, ce sera plus long, c'est tout.

à écrit le 16/03/2015 à 7:08
Signaler
Ça craint de plus en plus ces syndicats qui n'ont toujours pas compris que nous ne sommes plus dans une économie Franco/Française.

à écrit le 16/03/2015 à 1:40
Signaler
En France, il est dommage que certaines personnes ne comprennent pas que leurs salaires provient seulement des ... Clients, et que la Vie c'est s'adapter. La qualité, l'excellence, le souci des détails, sont des atouts primordiaux pour faire face à d...

à écrit le 15/03/2015 à 15:35
Signaler
belle preuve de courage ou surtout " comment faire pour couler une boîte " !! ce sont des syndicats de nantis qui n'ont aucune morale et encore une fois avant que la boite ne coule définitivement on aura dépensé des milliards pour rien ! quelle attit...

à écrit le 15/03/2015 à 14:37
Signaler
Décidément les négociations apaisées entre les syndicats et le patronat sont toujours à couteaux tirés ils faut évolués, ne pas négocier c'est régresser, un régresser dans un monde ouvert comme le notre c'est le début de la fin.

à écrit le 15/03/2015 à 14:26
Signaler
Depuis longtemps les syndicats veulent la mort de cette compagnie comme celle de n'importe quelle entreprise. Les syndicats sont haineux, anti patrons, anti tout et sont de gauche. Voilà le problème...

à écrit le 15/03/2015 à 12:21
Signaler
"les déclaration d'A. De Juniac compromettent le dialogue social" disent les syndicats.... parce que ne pas aller à une Réunion avec la direction, ça facilite le dialogue, peut être ??? Les syndicats démontrent ainsi qu'ils ne prendront jamais la moi...

le 15/03/2015 à 14:20
Signaler
Ces syndicats sont responsables des difficultés de la Compagnie et ce n'est pas nouveau j'ai vécu cela pendant toute ma carrière au sein d 'Air -France . Il faut accepter de travailler plus pour le salaire existant , il faut travailler plus longtem...

le 17/03/2015 à 22:32
Signaler
Facile a dire quand on appartient a la génération dorée qui nous laisse le chaos en héritage

à écrit le 15/03/2015 à 11:45
Signaler
Air-France et ses syndicats ...ou, comment couler une cie ! celà va faire comme les ferry à Marseille ( on ne nous en parle plus d'ailleurs )... après c'a , on lit des titres tels que : " l'industrie a detruit x emploies ..." ( detruits , écrit ...

le 15/03/2015 à 18:17
Signaler
... en attendant, Casino utilisait le mode fluvial pour remonter le Rhône depuis Marseille. Après le blocus des dockers CGT à Marseille, Casino fait maintenant débarquer ses livraisons maritimes à Gènes, puis les fait remonter par camions jusqu'à Ly...

le 16/03/2015 à 9:31
Signaler
c'est vrai , j'avais oublié : à Marseille , ils n'ont pas coulés que la SNCM ...ils ont aussi ...coulé le port !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.