Portiques de sûreté Thalys : tous les voyageurs ne sont pas contrôlés (SNCF)

Un mois après l'installation de portiques de sûreté gare du Nord à Paris et dans celle de Lille Europe, la SNCF combine contrôles systématiques et contrôles aléatoires, car elle ne parvient pas contrôler tous les passagers durant le temps d'embarquement fixé (20 minutes) et que les trains affichent un quart d'heure de retard en moyenne depuis l'installation des portiques.
Fabrice Gliszczynski
(Crédits : Reuters)

Contrairement à ce qu'avait souhaité Ségolène Royal, la ministre en charge des transports, tous les voyageurs de Thalys ne passent pas sous les portiques détecteurs de métaux installés le 20 décembre dernier gare du Nord à Paris. Et les bagages ne sont pas non plus tous scannés au Rayon X.

Contrôles aléatoires

"Les quantités de gens sont telles, le temps est tellement réduit, que, physiquement, nous ne pouvons pas contrôler tout le monde", a indiqué vendredi la directrice générale de Voyages SNCF, Rachel Picard, lors d'une rencontre avec quelques journalistes. "Nous n'arrivons pas à contrôler tous les passagers en 20 minutes et nous faisons un mix entre les contrôles systématiques et les contrôles aléatoires", a-t-elle précisé .

Ceci, alors qu'une centaine personnes sont mobilisées pour effectuer ces contrôles.

700 passagers contrôlés en 20 minutes

Avec la mise en place de ces portiques de sûreté imposés par Ségolène Royal, l'objectif de Thalys était de contrôler 700 personnes durant le temps usuel d'embarquement de 20 minutes. Sept portiques ont été installés sur deux quais gare du Nord. Des portiques ont également été placés en gare de Lille Europe. Pour détecter les explosifs, des brigades cynophiles sont présentes au niveau des portiques.

Retards

Si la SNCF prend un peu de liberté avec la volonté du gouvernement, c'est pour éviter de dégrader davantage la ponctualité, laquelle a dérapé depuis la mise en place des portiques. "Nous prenons quasiment un quart d'heure (de retard) en moyenne (par train)", a déploré Rachel Picard.

Alors que Ségolène Royal déclarait en décembre que "s'il faut 5 minutes de plus pour la sûreté, les Français répondront favorablement", la SNCF ne veut pas allonger la durée d'embarquement de peur perdre une partie des voyageurs d'affaires, très fréquent sur cet axe. "Sur Paris-Bruxelles, si nous rajoutons une demi-heure au temps de parcours, ils (les clients professionnels, ndlr) prendront leur voiture", a expliqué Rachel Picard. Pour autant, s'ils perdurent, les retards risquent d'avoir également un impact commercial.

Reste à savoir comment réagira Ségolène Royal qui préconisait en décembre l'installation de tels portiques sur tous les trains circulant dans l'Hexagone. Un projet irréalisable pour la SNCF en raison des volumes de trafic, du nombre et de la conception des gares.

Fabrice Gliszczynski

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 26/01/2016 à 4:54
Signaler
À quoi servent les portiques sinon à rassurer les clients ? Moi ça ne me rassure pas.

à écrit le 26/01/2016 à 0:37
Signaler
Donc, pour résumer, il sera bientôt plus pratique de prendre l'avion. Il semble clair que vu le prix du pétrole, nous avons tout intérêt à polluer encore plus...

à écrit le 25/01/2016 à 20:04
Signaler
"car elle ne parvient pas contrôler tous les passagers" pas A contrôler Rayon X, souvent on parle de "rayonS X" parce que c'est pas un seul rayon, comme les gamma, un spectre de rayonnement (comme la voix : y a des graves, des aigus), pas unique. "S...

à écrit le 25/01/2016 à 16:21
Signaler
Pourquoi le TGV et pas le RER, le A par exemple bien bondé tous les jours.. un vrai massacre si ils voulaient et sans risquer l’échec du contrôle.. Tous les Français se valent mais beaucoup valent moins que certains.... Ceux du RER n'ont qu'a compter...

le 25/01/2016 à 21:11
Signaler
Ha ha ha

le 24/03/2016 à 11:59
Signaler
bien dit Fred plomb ! : ceux qui prennent les confortables et ponctuels TGV, même (surtout !!) pour leur travail, ont un pouvoir d'achat bien supérieur à celui du pauvre bougre qui galère chaque jour dans des RER bondés ! grêves, retards quotidiens,...

à écrit le 25/01/2016 à 16:04
Signaler
Ces controles sont ineptes. Pourquoi les Thalys, et pas le TGV Paris-Le Mans ou le TER Toulouse-Pamiers? La lutte contre le terrorisme passe par le renseignement et l'activité en amont. Une fois que les fous sont prèts à frapper, c'est trop tard..

à écrit le 25/01/2016 à 12:58
Signaler
Coconne Ségolène, prends ta retraite et fout donc la paix aux Français !

à écrit le 25/01/2016 à 10:59
Signaler
Avec l'arrivée future de nouvelles compagnies ferroviaires privés la sncf sera bien obligé de revoir l’organisation du temps de travail des cheminots et le service médiocre rendu au client... Plus qu'un bien qu'un mal suffit d’attendre la libéralisat...

le 25/01/2016 à 12:18
Signaler
Thalys est une société privée de droit belge. C'est son problème.

le 25/01/2016 à 14:31
Signaler
"patience patience..." , votre commentaire est HORS SUJET , d'abord THALYS est un consortium Franco-Belge et non Franco-Français , secondo , les contrôles de SÉCURITÉ sont assurés par une société de sécurité PRIVÉE avec des contraintes inhérents à un...

le 25/01/2016 à 16:26
Signaler
Comme d'autres vous l'ont dit vous n'y connaissez rien mais ne faites que répéter ce que la majorité bêlante ne cesse de ressasser. La désinformation est une forme de terrorisme.. ne vous déplaise et beaucoup qui par ignorance et fainéantise se livre...

le 26/01/2016 à 10:07
Signaler
Quel est le rapport entre la mise en place de portique de sécurité et le temps de travail des cheminots? Pour faire des commentaires comme ca sans aucune objectivité vous feriez mieux de vous abstenir. Enfin pour votre information quand il y aura d...

le 26/01/2016 à 10:55
Signaler
Meme s'il y aura en 2019 X compagnies concurrentes pour l'offre de transport par train, que pourront-elles contre la vétusté des installations obligeant à réduire la vitesse, contre les suicides, contre les conditions météo entrainant des perturbati...

à écrit le 25/01/2016 à 7:45
Signaler
Pour les avions comme pour l Eurostar, les passagers sont tenus de prendre leur disposition pour passer à temps les controles de sécurité. Ceux qui arrivent trop tard se voient refuser l'embarquement et perdent leur billet...

le 25/01/2016 à 13:50
Signaler
Sauf que pour les avions et pour Eurostar, il y une loi qui impose de passer aux contrôles de sureté. Pour les autres trains et modes de transport, nul texte... donc nulle obligation :) Cela passera donc dans le cadre de l'état d'urgence mais pas ...

le 26/01/2016 à 20:14
Signaler
On peut enter le terminal Eurostar une heure avant le départ et passer les contrôles, si on veut, ou même deux. Mais dans le cas du Thalys on ne laisse les gens sur le quai que 20 minutes avant le départ. S'il y a 700 passagers (un Thalys 2 rames), i...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.