Qatar Airways a bien acquis de nouveaux droits de trafic vers Lyon et Nice

L'engagement devrait vraisemblablement concerner trois vols hebdomadaires vers les aéroports de Nice et Lyon. Le président de la compagnie aérienne a démenti tout lien avec le contrat de vente de 24 Rafale conclu en mai avec le Qatar.
Le patron de la compagnie nationale qatarie a par ailleurs indiqué être en discussion avec le gouvernement allemand pour des droits de trafic supplémentaire, en particulier sur Hambourg et Düsseldorf.
Le patron de la compagnie nationale qatarie a par ailleurs indiqué être "en discussion avec le gouvernement allemand pour des droits de trafic supplémentaire", en particulier sur Hambourg et Düsseldorf. (Crédits : © Ahmed Jadallah / Reuters)

Le Qatar a donc bien obtenu l'engagement de la France sur l'attribution de nouveaux droits de trafic pour Qatar Airways à Lyon et Nice. Le PDG de la compagnie, Akbar Al-Baker, a confirmé mardi 16 juin à l'AFP avoir obtenu des droits supplémentaires, démentant néanmoins tout lien avec la signature du contrat de vente de 24 avions de combat Rafale.

"Oui, nous avons de nouveaux droits de trafic mais cela n'a pas de lien avec le contrat qui a été signé entre mon gouvernement et la France", a affirmé Aknar Al-Baker, ajoutant que "ce que Qatar Airways demandait était en négociation depuis plus de deux ans".

"Peut-être était-ce un hasard que [cette négociation] ait abouti au moment où ce contrat a été signé", a-t-il ajouté. L'engagement devrait vraisemblablement concerner trois vols hebdomadaires vers les aéroports de Nice et Lyon.

Aucun lien avec le Rafale, dit le gouvernement

L'attribution de ces droits de trafic avait été évoquée dans la presse française comme une des contreparties à l'achat des 24 avions de chasse par le Qatar, ce que la présidence de la République et le gouvernement avaient aussitôt démenti.

Le chef de l'Etat avait cependant rappelé qu'il y avait "des discussions engagées depuis plusieurs mois, non seulement avec le Qatar mais avec d'autres pays, pour que nos aéroports puissent avoir encore davantage d'offres".

Négociations avec l'Allemagne

Le patron de la compagnie nationale qatarie a par ailleurs indiqué être "en discussion avec le gouvernement allemand pour des droits de trafic supplémentaire", en particulier sur Hambourg et Düsseldorf.

"Les deux aéroports nous invitent et font du lobbying auprès du gouvernement pour qu'il nous accorde des droits de trafic", mais "nous avons été bloqués par Lufthansa (qui) n'aime pas la concurrence", a-t-il déploré.

Akbar Al-Baker a souligné que la compagnie allemande "est sous pression à cause des grèves continues de ses pilotes" et que "cela veut dire qu'il y a un problème dans l'entreprise qu'il faut résoudre, pas qu'il faut fermer la porte à la concurrence".

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 18/06/2015 à 12:18
Signaler
Air France n'a plus de vols vers le Taiwan, les Philipines, l'Indonesie, l'Autralie ... Donc pour nous les provinciaux il faut souvent passer par 2 escales pour se rendre dans ces pays. Par contre Qatar Airways, Emirates et Turkish deservent pratique...

à écrit le 18/06/2015 à 10:12
Signaler
"PEUT-ÊTRE était-ce un hasard..." disent les qataris : ça veut tout dire !!

à écrit le 18/06/2015 à 10:07
Signaler
Ce positionement de Qatar Airways est excellent pour les gens du sud. Surtout que le future d'AF n'est pas rose, principalement a cause des ses employes (pilotes). Ils sont deja entrain de reduire la voilure en terme d'avions et de destination. Pour ...

à écrit le 17/06/2015 à 22:56
Signaler
Vous savez, quand le hasard s'en mêle c'est à pas croire ! Tenez on a appris qu'en plus Mr Hollande décernait en catimini la Légion d'Honneur à ce brave PDG de la compagnie Qatar Airways ... Et tout de suite les mauvaises langues s'agitent, le Holla...

à écrit le 17/06/2015 à 18:59
Signaler
Juste retour des choses après l'achat des Rafales ... Rien de plus normal

à écrit le 17/06/2015 à 16:33
Signaler
C'est certain, nous n'avons rien compris, il n'y a jamais eu de contrepartie à l'achat des avions. C'est d'autant plus certain que c'est le gouvernement qui nous l'a dit et ce gouvernement ne nous ment jamais.

à écrit le 17/06/2015 à 12:32
Signaler
J'adore les commentaires des parisiens ! Ils ne savent pas qu'à Lyon pour partir en Asie on doit se taper un A/R sur Paris car sur France n'assure plus de liaisons Transcontinentales au départ de saint exupery !!! Donc , nous sommes contents de voir ...

le 17/06/2015 à 16:12
Signaler
Euh...si ca c'est pas de la mauvaise foi..parce que pour aller à Bangkok Shangai ou Singapour de Lyon, il faudra AUSSI faire une escale....à Doha au lieu de CDG...je vois pas bien ce que ça apporte à Lyon !!! quant a l'afflux soi disant de touristes ...

le 17/06/2015 à 23:31
Signaler
Je suis d'accord avec vous sur le fait qu'une escale reste une escale, et perso, je préfère la subir en langue française ! Par conte, qu'Aïr France se développe sur ce que sur son site corporate, elle qualifiait comme "son hub européen" : Lyon st Ex...

à écrit le 17/06/2015 à 10:45
Signaler
Merci mr Hollande grâce à vous et à votre aveuglement vous allez mettre encore plus air France en difficulté. Déjà que toutes les compagnies du golfe sont subventionné par leurs gouvernements respectifs , pas de taxe aéroportuaire charges personnels ...

à écrit le 17/06/2015 à 10:25
Signaler
"Aucun lien avec le Rafale, dit le gouvernement" et en plus on se fout de nous...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.