Voiture autonome : Fiat Chrysler discute avec Uber

 |   |  534  mots
FCA a annoncé le 3 mai qu'il allait fournir une centaine de véhicules spécaisialement adaptés au géant internet américain Alphabet, mon-mère de Google, afin de permettre à ce dernier d'étendre ses tests de voitures autonomes sans chauffeur.
FCA a annoncé le 3 mai qu'il allait fournir une centaine de véhicules spécaisialement adaptés au géant internet américain Alphabet, mon-mère de Google, afin de permettre à ce dernier d'étendre ses tests de voitures autonomes sans chauffeur. (Crédits : DR)
D'après Bloomberg, qui cite une personne proche du dossier, une alliance entre le constructeur automobile italo-américain et l'application mobile américaine de réservation de voiture avec chauffeur pourrait être annoncée d'ici la fin de l'année.

Le constructeur automobile italo-américain Fiat Chrysler (FCA), qui a signé récemment un accord avec Google sur des véhicules sans pilote, est en discussions avec Uber Technologies pour un partenariat similaire et a également eu des contacts avec Amazon, affirme mercredi l'agence Bloomberg.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole de FCA en Italie a indiqué que le groupe ne faisait aucun commentaire à ce sujet.

D'après Bloomberg, qui cite une personne proche du dossier, une alliance avec l'application mobile américaine de réservation de voiture avec chauffeur Uber pourrait être annoncée d'ici la fin de l'année. Une autre personne proche du dossier affirme que les discussions sont à un stade préliminaire et qu'Uber a des discussions avec d'autres constructeurs automobiles.

Fiat a également eu des contacts avec le géant du commerce en ligne Amazon, selon cette source.

Google Cars

FCA a annoncé le 3 mai qu'il allait fournir une centaine de véhicules spécialement adaptés au géant internet américain Alphabet, maison-mère de Google, afin de permettre à ce dernier d'étendre ses tests de voitures autonomes sans chauffeur.

FCA va concevoir spécialement pour Alphabet une version adaptée du monospace Chrysler Pacifica intégrant les technologies du géant internet.

Le patron de Fiat Chrysler Sergio Marchionne avait souligné peu après qu'il était ouvert à d'autres partenariats, y compris avec Apple.

Des alliances à gogo

Plusieurs groupes automobiles ont noué des liens avec des applications mobiles de réservation de voiture avec chauffeur ou de taxi. Le japonais Toyota a ainsi annoncé le 24 mai un partenariat stratégique et financier avec Uber - incluant les véhicules sans chauffeur mais allant bien au-delà, comme le covoiturage. L'allemand Volkswagen a lui parié sur un concurrent Gett, avec un investissement de 300 millions de dollars. Quant à l'américain General Motors, il a investi en début d'année dans Lyft.

A la Bourse de Milan, FCA gagnait 1,95%, à 6,54 euros mercredi en milieu de journée, dans un marché en recul de 0,16%. Il était notamment porté par les déclarations la veille du ministre italien des Transports Graziano Delrio, qui a souligné à Luxembourg que les véhicules Fiat ne présentaient pas de "dispositifs illégaux" visant à déjouer les normes anti-pollution, contrairement à ceux de Volkswagen "déjà identifiés".

Le 23 mai, le titre FCA avait chuté à la Bourse de Milan, à la suite d'informations parues dans la presse allemande selon lesquelles le groupe aurait truqué ses moteurs pour déjouer les normes anti-pollution.

Le gouvernement allemand avait lui dénoncé la "non-coopération" du constructeur italien qui ne s'était pas rendu à une rencontre à Berlin pour discuter d'éventuelles irrégularités dans les émissions de ses véhicules diesel.

FCA avait répété que "les voitures du groupe étaient conformes en tous points aux normes européennes en vigueur dans l'UE" et affirmé que seules les autorités italiennes étaient compétentes pour évaluer les émissions polluantes de ses véhicules.

A l'origine du "Dieselgate", Volkswagen avait mis en place sur 11 millions de véhicules dans le monde un logiciel truqueur, spécialement conçu pour abaisser les émissions du moteur diesel pendant un contrôle antipollution.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :