Vueling débarque à Roissy, le hub d’Air France

 |   |  332  mots
Cette base facilitera les opérations de la compagnie et, sur le plan commercial, lui permettra de proposer des vols tôt le matin.
Cette base facilitera les opérations de la compagnie et, sur le plan commercial, lui permettra de proposer des vols tôt le matin. (Crédits : Flickr/Aero Icarus. CC License by.)
La compagnie low-cost espagnole, filiale du groupe IAG, ouvrira une base d'exploitation à au terminal 3 de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle à compter du mois de mai 2016. Huit destinations seront desservies.

Vueling poursuit son développement en France, à Paris en particulier où elle est déjà le troisième client d'Aéroports de Paris (ADP). Déjà présente à Orly, la compagnie low-cost espagnole, filiale du groupe IAG qui compte aussi British Airways et d'Iberia, a annoncé ce mardi la création d'une base d'exploitation au terminal 3 de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle à compter du mois de mai 2016. Un come-back pour Vueling qui avait déjà ouvert une telle base en 2004 et l'avait refermée en 2009. Disposant aujourd'hui d'une seule salariée, la directrice générale France, Linda Moreira, la compagnie va donc embaucher des navigants sous contrat français.

Cette base facilitera les opérations de la compagnie et, sur le plan commercial, lui permettra de proposer des vols tôt le matin (et non d'attendre que l'avion arrive de Barcelone, sa principale base). Une possibilité toujours très apprécié par la clientèle affaires, laquelle représente « 30 à 40% » des passagers de Vueling.

Huit destinations

Huit destinations ouvriront en mai prochain au départ de Roissy : Copenhague, Prague, Venise, Vienne, Naples, Bari, Fuerteventura et Tanger (ces trois dernières seront transférées d'Orly à Roissy). Elles s'ajouteront aux cinq routes déjà existantes à Orly (Barcelone, Madrid, Oviedo, Saint-Jacques de Compostelle et Séville). Interrogé, David Garcia-Blancas, le nouveau Chief Commercial Officer de Vueling (un ancien d'Air France et de LOT), n'a pas donné d'indications sur la façon dont seront utilisés les créneaux horaires à Orly de ces lignes transférées à Roissy.

Ce dernier est très clair. Pas question de délaisser Orly même si les créneaux horaires sont difficiles à obtenir en raison du plafonnement de l'aéroport à 250.000 mouvements.

« Nous souhaitons nous développer à Roissy et Orly », explique-t-il, en précisant que la compagnie continuera à se développer dans l'Hexagone.

Pour accompagner son développement, la compagnie entend signer des accords stratégiques avec des tour-opérateurs en Europe, dont la clientèle représente 10% des ventes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/09/2015 à 9:56 :
Prix bas c'est certain, en général à l'heure mais si un avion est annulé ne comptez plus sur eux, service client déplorable, remboursements exigés par l'UE inexistants, personnel de bord arrogant.
a écrit le 22/09/2015 à 20:15 :
@Asimon. Pertinent si vous habitez Porte d'Orléans; moins si vous logez Porte de la Chapelle... Quant aux plateformes que vous citez, elles ont un défaut majeur: elles sont en conflit avec les aéroports majeurs... Bref, "faut s'y faire"; NB Londres 4 aéroports, Francfort un seul...
a écrit le 22/09/2015 à 17:10 :
Roissy est trop loin de Paris pour les vols régionaux européens : mettre plus d'une heures pour y aller ou en revenir pour des vols de deux heures, çà n'a pas beaucoup de sens.
Ces vols seraient tous mieux à Orly, qui est à une distance raisonnable.
Voire au Bourget, qui est aussi à une distance raisonnable, et est très sous-utilisé, car réservé à la caste, pardon!, aux "One Per Cent".
Et mettons le Salon du Bourget à Villacoublay, qui ne sert plus à grand chose.
Bref : faisons, pour une fois, des choix cartésiens dans la gestion de l'intérêt général...
Réponse de le 22/09/2015 à 23:16 :
C'est pareil pour toutes les grandes villes : les aéroports sont loins des grandes villes et habitations, y a bien des raisons non ? Réfléchissez cinq minutes au lieu d'écrire des aneries.
Réponse de le 23/09/2015 à 8:19 :
J'habite dans l'Est de Paris et me rendre a Orly est une vraie plaie!
Comme quoi chacun voit midi a sa porte!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :