Revue de presse

MIDI LIBRE : Le port de Sète sort la tête de l'eau

Au creux de la vague pendant trop longtemps, la 10e place portuaire française refait surface. Fin septembre, le trafic avait progressé de 5 %. Première raison, la paix sociale est devenue loi d'airain : l'écho du mouvement contre la réforme des retraites n'y est même pas arrivé. Sète ne sera plus le 1er port pinardier au monde. Mais redémarre. Avec des effets espérés sur l'économie régionale, au-delà de ses 500 emplois directs. En trois ans, la région, propriétaire, a pacifié les relations, lançant un plan d'investissement de 200 millions d'euros sur dix ans. Sans parler de 30 millions pour l'équiper, dont une grue spécialisée censée débarquer les fameux produits Carmel. En mai 2011, seront livrés les premières palettes de fruits et légumes israéliens, marché chipé à Marseille.

L'ALSACE : Nouvelle phase de croissance pour EuroAirport

L'arrivée d'un cinquième Airbus de la compagnie britannique à bas prix EasyJet avait marqué, au printemps dernier, le retour à la croissance à l'EuroAirport Basel-Mulhouse-Freiburg. Avec trois nouvelles lignes permanentes (Nantes, Pristina, Thessalonique) et deux nouvelles lignes estivales (Ajaccio et Split), la compagnie orange a fortement contribué à la hausse du trafic (+ 12 %) enregistrée en septembre. Avec 3.090.000 passagers durant les neuf premiers mois de l'année (+ 5 %), l'EuroAirport a rattrapé plus de la moitié du trafic perdu en 2009 en raison de la crise.

LE PROGRÈS : Feyzin à l'arrêt, la pénurie menace

Le personnel de la raffinerie, qui assure entre 60 % et 70 % de la consommation de carburant de Rhône-Alpes, prolonge la grève entamée mardi. Aucune autre action n'est programmée et les salariés de Feyzin n'envisagent notamment pas de bloquer les dépôts pétroliers.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.