Bandeau paroles d'experts

Paroles d'Experts CMMP : L'expert en minéraux

 |  | 324 mots
Lecture 2 min.
Joelle Briot, PDG de CMMP, nous parle de l'engouement pour le Made in France.
À l’heure où les modèles de production mondialisés soulèvent de nombreuses questions écologiques et éthiques, le made in France s’inscrit comme une alternative plus responsable. Cette initiative qui a un bel avenir devant elle vise à relocaliser la fabrication des produits consommés dans l’Hexagone. Mais comment les entreprises réagissent-elles face à cette tendance ?

Bonne nouvelle pour les acteurs concernés, le made in France semble gagner du terrain d'année en année. Favorisant l'apparition de nouvelles entreprises, ce modèle s'impose durablement au vu des défis écologiques omniprésents et certains l'ont bien compris. Vieux de 80 ans, le Comptoir de Minéraux et Matières Premières (CMMP) fait partie des entreprises qui ont envisagé cette révolution bien avant ses débuts. Vieux de plus de 80 ans, le Comptoir de Minéraux et Matières Premières (CMMP) s'est lancé dans le "Made in France" dès sa création en 1932, il contribue à dynamiser l'industrie française et picarde.

Dans cette volonté d'encourager l'industrialisation, Joëlle Briot, PDG de l'entreprise, soutient que le made in France ne se réduit pas à consommer tricolore. Son enseigne voit dans cette opportunité une réponse à la désindustrialisation de la France, elle collabore avec les professionnels de la fonderie, de l'automobile, de la peinture, des cosmétiques, du bâtiment ou encore de l'horticulture, à travers le monde, une assurance de qualité dans le respect des normes en vigueur. La PDG de CMMP continue en affirmant que la fabrication française est perçue comme un gage de qualité et un symbole de prestige par les étrangers.

Spécialiste de la transformation de minéraux industriels, l'entreprise familiale française propose un vaste éventail de matières premières, et ce, pour une multitude d'applications qu'elle maîtrise du bout des doigts. Répertoriant le zircon, l'oxyde de fer micacé ou différentes variétés de micas dans son catalogue, elle collabore avec les professionnels de la peinture ou des cosmétiques à travers le monde.

Ses partenariats privilégiés et de longue date avec des fournisseurs et exploitants de gisements locaux garantissent la constance et la traçabilité de ses produits, ainsi que la Responsabilité Sociétale de CMMP.

Contacts:

https://www.usinenouvelle.com/expo/comptoir-de-mineraux-et-matieres-premier-27537/

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/05/2018 à 16:25 :
bonjour,
je me permets de vous faire ce lien qui vous fera découvrir l'envers du décor concernant le CMMP de 1938 à 1990. Vous y constaterez notamment le bilan de la catastrophe sanitaire parmi les riverains et les salariés de l'ancienne usine CMMP d'Aulnay-sous-Bois : 234 malades recensés à ce jour par les associations dont 44 % de cancers (et 62 mésothéliomes - cancer de la plèvre très rare - occasionnés par la poussière d'amiante) : http://www.ban-asbestos-france.com/aulnay.htm.
Par ailleurs, faits inédits en France, grâce à l'action d'un mouvement citoyen :
- la démolition et déconstruction sous confinement total de l'ensemble du site contaminé (après 14 ans de lutte)
- 2 études publiques : de l'InVs en 2007 et du Giscop93 en 2012
- et en attente le bilan de l'ARS (Agence régionale de Santé) sur la recherche des anciens élèves des écoles voisines.
Par rapport à la justice pénale, le 3 juillet 2013 un non lieu a été déclaré, après 13 ans d'enquête judiciaire, faute de responsables physiques encore vivants. Néanmoins, le jugement confirme" le non respect de la règlementation alors que les dirigeants de l'époque CMMP, préfets, contrôleurs d'hygiène avaient une parfaite conscience du danger".
cordialement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :