CO2 : Un trou de 1,4 milliard de tonnes dans les émissions chinoises

Pour la première fois, des travaux scientifiques étudient la fiabilité des émissions chinoises de CO2, et mettent en évidence une sous-estimation des statistiques officielles.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

C'est dans la revue "Nature Climate Change" que des scientifiques chinois ont établi la preuve de ce que l'on soupçonnait de longue date. Les émissions annuelles de CO2 du pays,  les plus importantes au monde devant celles des Etats-Unis depuis 2007, sont nettement sous-estimées dans les publications officielles.

Plus exactement, le chiffre global ne correspond pas au cumul de ceux annoncés par les trente provinces chinoises. Toutes ces données, établies par le Bureau national des statistiques, sont publiques. Mais pour la première fois, des scientifiques se sont livrés à une comparaison de ces deux montants sur les années 1997 à 2010.

L'erreur correspond aux émissions du Japon

La différence entre le chiffre global et le cumul des chiffres des provinces s'établit à 1,4 milliard de tonnes. Rien moins que les émissions du quatrième plus gros émetteur de la planète, le Japon. En conséquence, alors que l'évolution officielle  de 7,5 % par an, les faisait passer de 3,102 milliards de tonnes en 1997 à 7,693 milliards de tonnes en 2010, en réalité c'est au rythme de + 8,5 % par an qu'elles auraient bondi de 3,131 milliards de tonnes en 1997 à 9,084 milliards en 2010.

Certes, selon les auteurs, cet écart serait involontaire, et s'expliquerait principalement par des erreurs concernant la consommation et le taritement du charbon, qui reste la première source d'énergie du pays. Mais ils soulignent néanmoins qu'en  faussant le total mondial des émissions, il peut entraîner une mauvaise compréhension et modélisation du cycle mondial du carbone et diminuer la pertinence des modèles climatiques pour établir des prévisions fiables. Toutes choses qui, bien évidemment, ne créent pas un contexte très favorable aux négociations internationales sur le climat...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 14/06/2012 à 2:00
Signaler
Les lobbies climatosceptiques sont prêts à tout pour cacher les réalités, avec des méthodes similaires à l'industrie du tabac. Heureusement il y a des sites pour répondre à leurs affirmations fausses : http://www.skepticalscience.com/translation.php?...

à écrit le 13/06/2012 à 11:13
Signaler
Jadis Peyrefitte écrivait "quand la Chine s'éveillera" . Désormais il va nous falloir écrire "Quand la Chine explosera".

le 13/06/2012 à 12:48
Signaler
ou nous ferra exploser

le 13/06/2012 à 13:46
Signaler
Vous oubliez l'Inde... Le risque est là bien pire...

à écrit le 13/06/2012 à 10:19
Signaler
On se rendra tôt ou tard que les chiffres de la croissance chinoise sont bidonnés. Construire des autoroutes au milieu du désert, des villes fantômes ça booste la croissance mais ça n'est pas durable. La Chine est comme l'économie espagnole d'il y a ...

le 13/06/2012 à 10:45
Signaler
Tout à fait d'accord sans compter la corruption! La Chine en 2009 à demandée à ses banques d'accepter toutes les demandes de crédit.... la bulle immobilière chinoise ses sont les subprimes puissance 3

à écrit le 13/06/2012 à 10:09
Signaler
Et si ça n'était que pour les emissions de CO2 que les données chinoises sont peu fiables!

le 13/06/2012 à 10:19
Signaler
On se fiche pas mal des émissions de CO2. Sinon, vous avez raison : les statistiques des dictatures communistes ont toujours été bidonnées. Il n'y a pas de raison que cela soit différent avec la Chine communiste.

le 13/06/2012 à 13:45
Signaler
Taper sur les régimes communistes et la Chine, c'est un peu facile, le dénigrement à la française... On oublie aisément qu'en 86, notre gouvernement, pourtant pas communiste à l'époque, publiait les chiffres les plus aberrants après la catastrophe de...

à écrit le 13/06/2012 à 8:51
Signaler
Les mauvaises habitudes d'une dictature (feue communiste) ont la vie dure. Le mensonge, la dissimulation sont monnaie courante dans ce pays...A y regarder de près, nous ne sommes pas si loin derrière.

le 13/06/2012 à 11:33
Signaler
Mensonge et dissimulation ne sont pas réservés seulement aux dictatures

à écrit le 13/06/2012 à 8:31
Signaler
Le CO2 n'est pas un polluant, encore moins un GES, comme le montrent sans ambiguïté les températures qui ne montent pas depuis une décennie ou les glaces des pôles qui ne fondent pas, mais un gaz naturel indispensable à la vie, indispensable à la pho...

le 13/06/2012 à 9:04
Signaler
Troll.

le 13/06/2012 à 9:43
Signaler
Bravo, quelle argumentation ! La vérité est incompatible avec la pensée sectaire et dogmatique de l'Eglise de climatologie.

le 13/06/2012 à 11:37
Signaler
Il n'empêche que ce commentaire est idiot.

le 14/06/2012 à 1:57
Signaler
Complètement faux : la température des océans monte, la glace des pôles fond, l'eau des océans monte, leur tendance à l'acidification aussi, les dégagements de méthane augmentent et le C02 ne fait pas pousser les arbres jusqu'au ciel ni sans que d'au...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.