Obligations à revenus : toujours présentes

Ringardes pour les uns, inutiles pour les autres, les Sicav à revenus périodiques viennent encore de réaliser un bon premier semestre. La moitié des Sicav du compartiment progressent de plus de 2,5 % depuis le début de l'année, soit plus que le dernier tiers des Sicav obligataires long terme qui disposent pourtant de la possibilité de prendre davantage de risques. L'ennui, c'est que durant ce premier semestre, la prise de risques ne s'est pas vraiment révélée payante. Après un bon départ, les taux longs, qui étaient descendus jusqu'aux environs de 6,25 %, se sont brusquement tendus avant de se stabiliser autour de 6,50 %, prenant à contre-pied tous les gérants un peu trop optimistes. Pour valoriser un portefeuille obligataire, il fallait donc soit faire preuve d'une grande mobilité sur les échéances longues (5 à 10 ans et plus) soit rester sur la partie courte de la courbe des taux (1 à 3 ans). Abonnées structurellement aux échéances courtes, les Sicav à revenus périodiques figurent donc logiquement en bonne place dans le palmarès. Un bon point, dans ce domaine, pour Ecureuil Trimestriel, adepte d'une gestion prudente et qui affiche une progression à mi-parcours que pourraient lui envier bien des Sicav obligataires long terme. Un bon point aussi pour Mensuelcic (CIC Paris), l'une des rares Sicav de ce compartiment à servir des coupons mensuels, une obligation qui ne facilite pas la tâche quotidienne du gérant dans un marché en panne d'inspiration. On sera en revanche plus circonspect pour Revenu Mensuel (Gérer OPCVM) qui confond visiblement prudence et immobilisme et se prive ainsi des rares possibilités d'engranger des plus-values dans les périodes fastes. Résultat : Revenu Mensuel ne progresse que de 3,8 % sur un an contre 8,5 % en moyenne pour les autres Sicav de ce compartiment. C'est trop peu pour remplir convenablement le double objectif assigné aux Sicav à revenus, à savoir la distribution d'un coupon et la valorisation du capital. l

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.