La moldavie menace de recourir à la force

 |   |  133  mots
Le président moldave, Vladimir Voronine, a accusé hier la Roumanie d'être derrière la flambée des violences qui ont embrasé la capitale, Chisinau, et menacé de recourir à la force si les émeutes se poursuivaient. La Moldavie faisait partie de la Roumanie avant d'être annexée par l'URSS puis d'accéder à l'indépendance en 1991. Un millier de personnes, très jeunes, a continué à manifester dans le centre de Chisinau pour une troisième journée de protestations après la victoire écrasante des communistes dimanche aux élections législatives. Inquiète de l'embrasement de la situation, la présidence tchèque de l'Union européenne a indiqué que « toute solution à la situation actuelle devra reposer sur un dialogue pacifique et le respect de l'État de droit ».© crédits photo

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :