Joachim Bitterlich

Ancien ambassadeur, ancien conseiller diplomatique et de sécurité d'Helmut Kohl, vice-président de « Notre Europe ».Comment analysez-vous le coup de froid dans le couple franco-allemand ? Il existe un vrai problème de fond entre Berlin et Paris, qui s'exprime par des malentendus, des divergences et des incompréhensions. J'y vois deux raisons : d'abord, les dossiers en cours entre la France et l'Allemagne, qui font apparaître des divergences naturelles, comme dans l'énergie ou dans la gestion économique européenne ; ensuite, il y a un style de gouvernance très différent, voire incompatible, entre Angela Merkel et Nicolas Sarkozy. La chancelière, qui dirige une large coalition politique, est à la recherche permanente de consensus, surtout à quelques mois d'échéances électorales importantes, tandis que, de ce côté du Rhin, Nicolas Sarkozy exerce une présidence française hyperactive. D'où l'existence de ce malaise, au point que jamais la distance franco-allemande n'avait été aussi grande. Ne dramatisons pas la situation. J'ai confiance : les deux capitales, qui entretiennent des pourparlers intensifs, parviendront à éviter de vrais dommages profonds. Propos recueillis par Eric Chol La Chancelière est à la recherche permanente de consensus.flashinterview++dbs ++ passupprimer++fbs ++

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.