Cisco déclare la guerre à HP et à IBM

2 mn

Lundi, John Chambers, patron du leader mondial du routage Internet, présentera sa nouvelle offre de serveurs pour les grands centres de données. Il sera très entouré. On verra à ses côtés Paul Otellini, le DG d'Intel. Il sera également accompagné de représentants du leader du stockage de données, EMC, et de sa filiale VMware, grand spécialiste de la virtualisation des serveurs, ce procédé logiciel qui permet de faire tourner plusieurs applications sur un seul serveur. Microsoft et BMC Software, spécialiste de l'administration des réseaux, seront aussi présentsdeux solutionsL'entrée de Cisco sur ce marché dominé par HP, IBM, Dell et Sun Microsystems n'est pas vraiment une surprise. Elle s'inscrit dans les deux nouvelles dynamiques de l'informatique : la virtualisation et le « cloud computing », qui consiste à répartir dans des centres de données distants et à mettre à disposition à la demande des utilisateurs la puissance informatique. Deux solutions qui permettent de réduire les coûts de fonctionnement des centres de données, en économisant à la fois sur les investissements et sur la facture énergétique : un serveur exécute la tâche de 5 à 10 machines, et moins de serveurs signifie moins d'électricité consommée.Depuis quatre ans, les divers directeurs technologiques de Cisco ont présenté leurs idées sur l'optimisation du fonctionnement des salles informatiques. Leur concept, baptisé « Unify Computing », prône une approche basée sur la haute disponibilité du réseau avec une meilleure connectivité entre les serveurs et la possibilité d'allouer dynamiquement les ressources (bande passante) en fonction des applications.Dans le camp des acteurs traditionnels de l'informatique, on imagine le cloud computing comme un gros ordinateur que les utilisateurs sollicitent quand ils en ont besoin, comme un centre de données interne, sans forcément se soucier d'optimiser le trafic. La nouvelle offre de Cisco dans les serveurs le place en concurrence frontale avec IBM et HP, qui jusqu'ici revendaient à leurs clients les matériels Cisco. Du coup, chacun a présenté des solutions concurrentes : HP en s'associant avec Riverbed, F5 Networks et Avaya ; IBM en se rapprochant de Juniper. Pascal Boulardun serveur qui exécute la tâche de 5 à 10 machines signifie moins d'électricité consommée.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.