Image des politiques  : les plus crédibles sont Sarkozy et ? Besancenot

2 mn

Qu'y a-t-il de commun entre Nicolas Sarkozy et Olivier Besancenot ? Le président de la République et le leader du Nouveau Parti anticapitaliste sont les deux hommes politiques que les Français jugent actuellement les plus capables de changer les choses ! Tel est le principal enseignement du sondage BVA-Leo Burnett que publie en exclusivité « La Tribune ».C'est en fait la prime à la radicalité. En cette période de crise, les Français semblent délaisser les politiques « mous » installés sur une ligne « floue » au profit de ceux développant un discours simple et volontaire. Pour 38 % des sondés (et 69 % des sympathisants de droite), Nicolas Sarkozy est « capable de changer les choses ». Faible résultat dans l'absolu, mais seul Olivier Besancenot fait presque jeu égal avec 35 % alors même que le leader trotskiste n'est absolument pas en situation institutionnelle de changer les choses? François Fillon, lui, ne recueille sur cette question que 29 % d'opinions positives. Même s'il a décidé de s'opposer frontalement au président, François Bayrou n'apparaît pas comme le plus capable de changer les choses, les sympathisants de droite étant de ce point de vue plus sévères que ceux de gauche.Le président est également en tête des politiques « qui font ce qu'ils disent », suivi cette fois par Bertrand Delanoë (avec respectivement 38 % et 37 %). En revanche, le chef de l'État souffre d'un gros handicap lorsqu'on demande aux Français quel est l'homme politique qui s'occupe le mieux de leurs problèmes. Il ne recueille que 28 %, contre 30 % à Ségolène Royal, 31 % à Bertrand Delanoë, 33 % à Martine Aubry et? 43 % à Olivier Besancenot. Aubry talonne delanoëÀ cinq jours de la nouvelle journée de manifestations organisée par les syndicats, il s'agit là d'une véritable faiblesse du président, que ses récentes interventions n'ont visiblement pas compensé.Olivier Besancenot n'a pas ce problème avec le social. L'enseignement de cette enquête, c'est qu'il devance les leaders de la « gauche de gouvernement », Martine Aubry, Ségolène Royal, Bertrand Delanoë, Dominique Strauss-Kahn, sur la capacité à changer les choses et à faire ce qu'ils disent. Malgré le réveil du PS, les sympathisants de gauche le considèrent actuellement comme le meilleur opposant à Nicolas Sarkozy. Si Bertrand Delanoë reste en tête des responsables socialistes, avec 33 %, la bonne opération est réalisée par Martine Aubry, qui le talonne avec une moyenne de 31 %. Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn sont aujourd'hui considérés comme moins à l'écoute que la première secrétaire du PS des préoccupations des Français. Parmi les seuls sympathisants de gauche en revanche, Delanoë et Royal la devancent toujours (48 % contre 47 %) pour leur capacité à changer les choses. n N. B. : Le fait que les plus de 64 ans, majoritairement favorables à Nicolas Sarkozy, n'aient pas été interrogés a pu entraîner une minoration des réponses en faveur de celui-ci.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.