Le prix du mètre carré pourrait baisser jusqu'à 14 % en 2009

 |  | 144 mots
Lecture 1 min.
La hausse des taux d'emprunt fait des ravages. Selon le courtier Empruntis, un ménage sur cinq qui pouvait contracter un emprunt immobilier en janvier 2007 ne le peut plus aujourd'hui, en raison de la hausse des taux d'intérêt, passés de 3,5 % en moyenne pour les crédits immobiliers à 15 ans à 5,30 % entre octobre 2005 et aujourd'hui. Un acquéreur souhaitant acquérir un bien de 150.000 euros doit gagner au minimum 2.770 euros net par mois pour obtenir un prêt sur 25 ans à 5,55 %, sans apport personnel. " Actuellement, le revenu médian des ménages ne permet donc pas d'acquérir un bien de 150.000 euros, même si l'acquéreur a 20 % d'apport. " Bonne nouvelle pour les plus modestes, ce resserrement du crédit bancaire, qu'Empruntis estime durable, serait compensé par la baisse du prix du mètre carré qui atteindrait 5 % en 2008 et entre 9 % et 14 % en 2009 selon le courtier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :