Sodimas va profiter des normes pour essaimer en Europe

 |  | 472 mots
Lecture 2 min.
Si elle est toujours inconnue du grand public, Sodimas - société de distribution de matériel pour ascenseurs - a pourtant vu le jour en 1975, créée par le père de l'actuel directeur général Patrice Arnoult. Son métier : concevoir des ascenseurs neufs en kit ou bien des technologies pour les moderniser ou les remplacer.Ses clients sont les quelque 200 ascensoristes français qui installent et assurent la maintenance des appareils. Ils représentent 15 % d'un marché français de 500.000 ascenseurs, dominé par quatre groupes internationaux. Basée à Pont-de-l'Isère (Drôme), la PME vise en 2008 un chiffre d'affaires de 70 millions d'euros (80 % réalisés en France), après 61 millions en 2007 ou 44,2 millions en 2005.Face aux géants du secteur,Sodimas joue à fond la carte de la réactivité et du service au client. Ce qui se traduit notamment par un stock de 40.000 références (évalué à 11 millions d'euros) et des équipes spécifiques : sur les 160 salariés, cinq assurent la formation et l'assistance des clients, huit font du développement et treize constituent le bureau d'études.AVANCEES TECHNIQUESL'unique production de 3.500 armoires de manoeuvre occupe seulement 35 personnes. Les autres composants sont réalisés par des entreprises partenaires " des fabricants qui sont aussi la richesse de l'entreprise ", souligne PatriceArnoult, fier également des innovations de sa société : " Nous avons compté parmi les premiers à en finir avec les locaux machines il y a dix ans, puis à adopter en France le moteur synchrone à aimants permanents, dit "gearless", qui procure davantage de confort et une économie d'énergie. " Des moteurs déjà utilisés en Asie et aux États-Unis. Les dernières astuces proposées par Sodimas avec son Quick Install apportent un gain de temps appréciable aux ascensoristes. Elles sont un prélude à d'autres avancées : le paramétrage et la détection de panne à distance, par exemple. " Nous pensons depuis longtemps des produits évolutifs, et cela nous réussit ", commente le directeur, qui estime avoir une visibilité à dix ans sur son activité.À l'heure actuelle, Sodimas produit 1.000 ascenseurs neufs par an, mais en modernise 6.000 en moyenne. Des chiffres à la mesure du chantier de modernisation d'un parc vétuste d'une moyenne d'âge de 30 ans, qui s'est ouvert en 2003 avec le premier décret d'application d'une norme européenne.La France se trouve en avance sur ses voisins en la matière. " L'expérience déjà acquise au travers de cette mise en conformité est un atout pour nous implanter en Europe, en Belgique notamment, puis en Allemagne et Grande-Bretagne ", précise Patrice Arnoult. Il s'agit de trouver des partenaires locaux pour une implantation durable. Aujourd'hui, la PME s'estime prête. Car, avant de partir à la conquête des marchés voisins, il lui a fallu, entre autres, " digérer " la vague de modernisation française et augmenter ses équipes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :