PepsiCo supprime 3.300 postes

 |  | 225 mots
Lecture 1 min.
Les années se suivent mais ne se ressemblent pas chez PepsiCo. Au troisième trimestre 2007, le groupe américain paradait avec une action à un taux historique de 74 dollars. Hier, elle chutait de 8 % à la mi-séance, pour atteindre 56 dollars, après l'annonce d'un objectif de bénéfice par action de 3,67 dollars (2,68 euros) pour 2008, bien en dessous des 3,74 dollars attendus par les analystes.Touché par la récente remontée du dollar, qui pénalise ses ventes à l'international et par la baisse continue du marché américain des boissons (- 4 % en volume au troisième trimestre), le groupe annonce le lancement d'un plan de redressement, qui entraînera 3.300 suppressions d'emplois. Il se traduira par des fermetures d'usines (jusqu'à six mais l'international devrait être faiblement impacté).1,2 MILLIARD DE DOLLARS D'ECONOMIELa PDG de PepsiCo, Indra Nooyi , a indiqué qu'il permettra de réaliser 1,2 milliard de dollars (880 millions d'euros) d'économies sur trois ans. Elles seront utilisées pour revitaliser le portefeuille de boissons aux États-Unis au moyen d'investissements ciblés sur les packagings et les marques, de Gatorade à Pepsi en passant par Tropicana.Le chiffre d'affaires a néanmoins progressé de 10,5 %, à 11,2 milliards de dollars (8,2 milliards d'euros). Mais les bonnes performances à l'international (+ 4 % pour les snacks et 11 % pour les boissons) n'ont pas compensé celles médiocres sur le marché américain : + 1,5 % et - 2,5 % pour les snacks et les boissons.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :