Juppé et Rocard sont pressés

 |   |  201  mots
empruntLes anciens Premiers ministres, Alain Juppé et Michel Rocard, chargés par le chef de l'État de définir les priorités du futur emprunt national veulent aller vite. Reçus hier par François Fillon, ils entendent installer la commission qu'ils coprésideront « avant la fin du mois de juillet ». Cette commission doit identifier les secteurs prioritaires pour l'avenir et, à ce titre, éligibles à un financement par l'emprunt. Alain Juppé et Michel Rocard entendent rendre leur rapport le 1er novembre. « 5 à 10 projets »Outre les deux anciens Premiers ministres, François Fillon a également consulté hier sur le même sujet les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat, ainsi que les présidents des commissions parlementaires. Dans l'entourage du Premier ministre, on précise que ces consultations ? après celle tenue à l'Élysée avec les partenaires sociaux ? ont pour objectif de bien faire sentir à chacun que la définition des dépenses d'avenir devra être spécifique. À Bercy, on estime que l'emprunt devrait servir à financer « entre 5 à 10 projets ». Patrick Devedjian, ministre de la Relance, estime quant à lui éligibles à l'emprunt les grandes lignes TGV, le Grand Paris et le déploiement du très haut débit. A. E.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :