« Les pays émergents sont pris en étau »

Dominique Strauss-Kahn lance l'alarme sur les effets de la crise actuelle sur les économies émergentes. « Il y a un vrai problème massif de financement des pays émergents et ces difficultés rejailliront sur les pays développés », confiait samedi le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) en marge de la réunion des sept grands pays industrialisés (G7) samedi dernier à Rome. « Au bout du bout, c'est le FMI qui est le prêteur en dernier ressort de ces pays et donc cela pose le problème de son financement », précisait-il (voir ci-contre). Il explique cette crise à venir par le fait que ces pays émergents sont pris en étau entre la disparition de l'excédent de leur balance des paiements et le tarissement de leurs ressources financières. « En 2009, les besoins de financement des économies émergentes seront considérables car les surplus existants de leur balance des paiements fondent comme neige au soleil alors qu'ils doivent refinancer leur dette à court terme et que le flux de capitaux privés tend vers zéro, notamment en raison du rapatriement de capitaux » vers les pays développés, détaille le numéro un du FMI.penser aux pays africainsCette crise à venir des pays émergents ne doit pas cependant, selon lui, éclipser la question de l'aide aux pays pauvres, à bas revenus. « Il serait très choquant de trouver des fonds pour les économies émergentes et d'avoir du mal à trouver quelques dizaines de millions pour des pays africains », indique Dominique Strauss-Kahn. Il veut donc parallèlement doubler les ressources de la Facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC) par laquelle le FMI accorde des prêts à de faibles taux d'intérêt aux pays pauvres. Aujourd'hui, mardi, le conseil d'administration du Fonds doit d'ailleurs acter une plus grande souplesse dans ses procédures de prêts.Frank Paul Weber, à Rome

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.