L'Île-de-France fait plutôt bonne figure

 |   |  161  mots
En Île-de-France, les entreprises ont plutôt bien résisté, les défaillances ne progressant que de 0,3 % au premier trimestre. « Sans la performance francilienne, la tendance aurait approché les + 30 % », estime Altares, compte tenu du poids de la région dans l'économie tricolore. Sans surprise, les régions industrielles sont les plus affectées. En Basse-Normandie et en Rhône-Alpes, les défaillances ont franchi la barre des 40 %. Sept régions enregistrent une hausse des jugements compris entre + 30 % et + 40 %. C'est le cas de l'Alsace (+ 39,9 %), principalement dans la construction (+ 98 %), de l'Auvergne (+ 37,9 %), des Pays de la Loire (+ 36,9 %), de la région Midi-Pyrénées (+ 36,8 %) et de Poitou-Charentes (+ 35,3 %). Dans cette région, les activités d'hébergement-restauration-débits de boisson affichent les taux de défaillance de 90 % et 81 %. En Bretagne et en Champagne-Ardenne, les défaillances ont bondi de 34 %. Témoignant également d'une certaine résistance des entreprises locales, le nombre de jugements a augmenté d'environ 10 % en Haute-Normandie et en Provence-Alpes-Côte-d'Azur. F. P.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :