La Bourse de Bombay

Le résultat des élections risque-t-il de venir contrarier l'incroyable envolée de la Bourse indienne depuis mars ? Ou, en d'autres termes, d'inciter les investisseurs étrangers à l'origine de cette formidable envolée ? + 50 % depuis le mois de mars et + 26 % depuis janvier ? à se retirer ?De l'avis de plusieurs gérants, un consensus se dégage sur le fait que les investisseurs étrangers devraient rester peu sensibles ? même si le marché reste volatil ? au résultat du scrutin de samedi dernier. À un bémol près toutefois, le poids que parviendront à obtenir les communistes dans la coalition. « Si ceux-ci avaient plus de pouvoir que prévu, les réformes en cours pourraient être freinées, et les investisseurs en tireraient alors les conséquences », résume Lenny Kessler, stratège chez Shanti Gestion. Leur attitude est d'autant plus à surveiller que, depuis mars, ce sont eux essentiellement qui ont soutenu la récente envolée. Après s'être massivement retirés en janvier et en février, ces institutionnels sont en effet revenus en masse (+ 4 milliards de dollars en mars) sur les actions de Bombay. Sur l'année, ils auront donc réinvesti ce marché à hauteur de 1,9 milliard de dollars.On ne peut guère en dire autant des investisseurs locaux. Ceux-ci sont restés très attentistes, et, leur retrait, s'il devait se produire, resterait limité.période agitée« Côté investisseurs indiens, les chiffres sont plus opaques, surtout pour l'assurance-vie », relève un intervenant, « néanmoins, le fait que les fonds mutuels locaux gardent des niveaux de cash de 15 % donne une indication sur leur attitude très défensive. Une fois l'incertitude passée, ceux-ci pourraient en revanche se remettre à investir ». À ce titre, la semaine qui vient pourrait être mouvementée. Et ouvrir la voie à une période agitée, au moins jusqu'au 2 juin, date à laquelle sera formée la coalition au pouvoir. M. B.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.