« Neuilly était surexposé à l'immobilier »

« Les impôts sur les ménages vont augmenter de 10,5 % cette année, mais cela ne représente en moyenne qu'une hausse de 34 euros par an pour la taxe d'habitation. Et nos taux restent parmi les plus bas des villes de plus de 10.000 habitants. Mais Neuilly était surexposée aux droits de mutation en raison du nombre élevé de grosses transactions immobilières, sur les sièges sociaux en particulier. La ville récupérait trois fois plus de droits qu'une autre commune. En raison de la crise, nous n'escomptons que 9 millions de recettes cette année contre plus de 23 en 2006 et 14 en 2008?Si la conjoncture s'améliore, je m'engage à ce que les surplus d'impôts liés à l'augmentation des taux soient affectés à des investissements et non au fonctionnement. Or la capacité d'autofinancement de la ville était largement insuffisante. Parallèlement à cela, nous avons donné un coup de frein aux dépenses de fonctionnement. Désormais la règle que j'ai imposée aux services, c'est pas plus de 3 % de hausse par an alors que nous étions au double !Il faut également que nous préparions à une moindre progression des dotations d'État dans les prochaines années. » njean-christophe fromentin, maire de neuilly (divers droite)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.