En Suisse le platine s'accumule

2 mn

chronique des marchésContrairement au marché physique de l'or, qui se traite surtout sur le Comex à New York, l'essentiel des échanges physiques de platine se passe des marchés organisés. Les industriels de l'automobile, qui engloutissent 60 % de la production, vont se fournir à la source : Toyota ou Renault négocient directement avec Anglo American ou Impala Platinum, numéro un et deux du platine. Ils font toutefois compenser leurs opérations auprès des rares banques qui proposent ce service. Soit trois ou quatre établissements suisses, à la tête de cette activité pour des raisons historiques. Pendant la guerre froide, les industriels qui allaient acheter du platine en Russie avaient en effet pris l'habitude de sécuriser leurs approvisionnements de cette façon, auprès de banques spécialistes des métaux précieux. À l'époque, la demande provenait surtout de la joaillerie ? suisse ? qui en plaquait les montres. Un passé qui rend le marché de ce métal peu transparent : les banques ne dévoilent, bien sûr, aucun deal et ne divulguent aucun chiffre sur l'état des stocks qu'elles gèrent. En revanche, le passage du métal blanc à la frontière suisse se révèle dans les statistiques douanières. Selon les calculs de John Reade, spécialiste des métaux précieux chez UBS, les coffres suisses n'ont pas autant regorgé de platine que depuis 2007. Une vingtaine de tonnes traîneraient dans le sous-sol des banques de Zurich, après l'arrivée de 3,48 tonnes en mai. Un afflux préoccupant estime l'expert, qui note que « le métal a tendance à s'amonceler lorsque le marché est en surplus ». Le fait que le platine soit arrivé de pays comme les États-Unis ou le Japon, qui ne sont pas producteurs, est encore plus inquiétant. En renvoyant le métal en Suisse, les industriels semblent signifier qu'ils ont surestimé leur consommation. Aline RobertUne vingtaine de tonnes traîneraient dans le sous-sol des banques de Zurich, après l'arrivée de 3,48 tonnes en mai. Un afflux préoccupant qui semble signifier que le marché est en surplus.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.