EDF pourrait collecter au minimum 3 milliards d'euros

3 mn

Le test EDF se passe bien. Alors que l'on ne parle que du futur grand emprunt annoncé par Nicolas Sarkozy, les professionnels de marché regardent avec grand intérêt comment se passe la souscription à l'émission lancée par l'électricien auprès des particuliers. Or en six jours seulement, EDF a réussi à capter de très importants capitaux. Selon une information donnée par le site Internet d'« Investir », confirmée par des sources bancaires, 2 milliards d'euros ont déjà été collectés. Sachant que la date de clôture est prévue le 10 juillet. « Les premiers jours de souscription ont été exceptionnels tant en termes de rythme que de volumes », soutient ainsi le responsable banque de détail d'un grand réseau bancaire français.Le rythme des premiers jours ne devrait toutefois pas se maintenir sur toute la période, d'autant que l'opération s'étend partiellement sur une période estivale. En revanche, les souscriptions des agents EDF via des fonds communs de placements, qui n'ont pas encore été décomptées pour des raisons purement techniques, viendront grossir les montants. Du coup, selon plusieurs sources, l'électricien pourrait finalement collecter au minimum 3 milliards d'euros. Une somme nettement supérieure à celle attendue initialement par la direction d'EDF. Celle-ci avait indiqué lors de la présentation des modalités qu'un total de 1 milliard lui conviendrait tout à fait.ticket d'entrée dissuasifManifestement, tous les acteurs financiers à l'origine du montage de cet emprunt manquaient de recul pour se faire une réelle idée du succès possible de l'opération. Et ce, compte tenu d'un contexte boursier certes en nette reprise ces trois derniers mois, mais toutefois globalement sinistré, et d'un marché des transactions primaires assez incertain. De plus, les réseaux bancaires sont inégalement motivés pour promouvoir un produit qui marche sur leurs propres plates-bandes comme c'est le cas au Crédit Agricolegricole. Sans parler du montant du ticket d'entrée, 1.000 euros étant plutôt dissuasif pour la clientèle d'un réseau tel que celui de la Banque Postale.Avant même d'attendre la clôture de l'emprunt, on peut donc d'ores et déjà parler d'un franc succès de cet appel à l'épargne publique. La preuve, s'il en était besoin, que les liquidités sont là et qu'elles ne demandent qu'à s'investir sur des produits sûrs et offrant des rendements légèrement supérieurs à ceux du livret A. Il faut dire que depuis l'avènement de la crise des subprimes en 2007, les épargnants cherchent désespérément la solution idéale. En l'absence de réponse, ils sont très nombreux à garder par-devers eux des liquidités. D'où l'envie déjà manifestée par EDF de reproduire très rapidement ce type d'opération. D'autres émetteurs fourbissent déjà leurs armes, grâce justement aux précieuses indications données par cette transaction. Et ce qui est vrai pour les particuliers l'est également pour les investisseurs institutionnels, eux aussi à la tête de très importantes liquidités après s'être allégés d'actions et d'obligations afin de pouvoir rembourser leurs clients en mal de cash, et compte tenu de sombres perspectives de résultats de la plupart des entreprises cotées. nDepuis la crise des subprimes en 2007, les épargnants cherchent la solution idéale.

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.