Le chapeau de paille

 |   |  198  mots
l'objet de l'étéDans chaque maison de famille qui se respecte, le chapeau de paille bénéficie d'une place de choix. On le trouve même en plusieurs exemplaires, plus ou moins décrépit et investis par les araignées qui ont élu domicile dans son tissage pendant l'hiver. Si l'on ne connaît pas avec exactitude son origine, il n'en demeure pas moins, qu'il figure déjà sur des fresques à Rome et Pompéi notamment. Au Moyen Âge, réservé aux paysans, il conquiert les têtes de l'aristocratie au XVIIe siècle. Les élégantes en villégiature, souhaitant avant tout protéger leur blancheur, se couvraient de ce chapeau léger qui n'alourdissait pas leur coiffure. Les pailles les plus recherchées provenaient d'Italie. Aujourd'hui encore, parmi les chapeaux de paille, le borsalino est toujours fabriqué sur les bords de la Méditerranée, à Alessandria, avec les pailles les plus convoitées qu'il soit, selon une technique ancestrale. Depuis que Pete Doherty l'a remis au goût du jour, plus aucun people ne songerait à partir en vacances sans son couvre-chef. Johnny Depp, Brad Pitt et Lapo Elkan en tête. I. L.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :