Trou d'air pour la plate-forme Turquoise

 |   |  438  mots
Bats Trading ne boudait pas son plaisir mercredi soir. Parvenue en très peu de temps à se faire une place au soleil parmi les grandes Bourses américaines, la plate-forme alternative s'affichait pour la première fois depuis son lancement en Europe, fin octobre, au deuxième rang des marchés alternatifs en Europe, derrière Chi-X. Bats est parvenue à rafler 3,57 % des montants échangés sur l'indice Footsie 100, 3,22 % sur le DAX et 3,2 % sur le CAC 40. La plate-forme Turquoise s'est quant à elle retrouvée reléguée au troisième rang, avec des parts de marché de 3,28 %, 1,98 % et 2,86 % respectivement.Bats serait-il devenu plus agressif ? Mark Hemsley, son directeur général pour l'Europe, est persuadé de la force de son modèle, alliant une technologie rapide à l'apport d'informations au marché. Son objectif initial était d'obtenir une part de marché de 4 % à 5 % en fin d'année 2009. Et ce pourrait être le cas avant. Bats vise l'équilibre financier pour la fin 2010. Mais il est encore trop tôt pour crier victoire.Perte de soutiensCar Bats, comme d'autres lieux d'exécution des ordres sur les grandes valeurs européennes, a profité ces jours derniers d'un véritable trou d'air côté Turquoise. Lancée en septembre dernier, Turquoise vient d'aborder un virage déterminant : elle doit aujourd'hui faire la preuve qu'elle peut survivre à l'arrivée à échéance, mi-mars, de l'engagement d'apport de liquidité des neuf banques à l'origine de sa création (Citigroup, Credit Suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs, Merrill Lynch, Morgan Stanley, UBS, BNP Paribas et Société Généralecute; Générale) qui ont contribué à la créer.Depuis le début de l'année, cette rivale des Bourses traditionnelles, annoncée avec fracas par ses actionnaires dès novembre 2006, évoluait entre 5 % et 7 %, avec une pointe à 7,5 % le 6 mars dernier. Sur les blue chip françaises, les composantes du CAC 40, elle était parvenue à se hisser jusqu'à 10,5 % ce mois-ci. Mais sans le soutien de ses créateurs la semaine passée, Turquoise a retrouvé ses performances des débuts. D'une semaine sur l'autre, le volume d'activité a flanché de 53,8 % à 3,49 milliards d'euros et sa part de marché a chuté jusqu'à 1,63 % vendredi dernier.Mais Eli Lederman reste confiant. « Nous sommes en bonne voie pour reconstruire notre part de march頻, déclare-t-il. Il en veut pour preuve l'arrivée de nouveaux membres, de nouveaux services d'exécution des ordres en toute discrétion et une nouvelle grille tarifaire plus attractive. Dès mercredi prochain, les ordres passifs (déposés dans le carnet d'ordres) seront rémunérés à 0,2 point de base (0,002 %), voire 0,24 point au-delà d'un certain volume. Bats est à 0,2 point de base. À suivre donc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :