ETG (ex-Chausson) paralysé par une grève

L'activité de l'entreprise Emboutissage, Tôlerie de Gennevilliers (ETG, ex-Chausson, 1.186 salariés), filiale à 100 % de Renault, est totalement paralysée depuis jeudi par une grève, à la suite de l'ouverture de négociations sur l'application de la loi Robien, a-t-on appris de source syndicale. « La direction a confirmé sa volonté de réduire l'effectif de 350 personnes et de supprimer le travail en équipes pour une grande partie du personnel, ce qui entraîne une perte de ressources importante », affirme la CFDT. Selon le syndicat, les pertes de salaire seraient de l'ordre de 800 francs mensuels pour un ouvrier. La direction d'ETG a confirmé à l'AFP qu'elle allait supprimer 400 postes mais que cela ne devrait entraîner que 100 à 200 suppressions d'emplois, sans licenciement. n

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.