Intel plaide sa cause à Bruxelles

 |   |  54  mots
Le numéro un mondial des microprocesseurs a attendu le dernier jour pour répondre aux griefs que Bruxelles lui avait adressés l'été dernier. La direction de la concurrence soupçonne Intel d'abus de position dominante, notamment par une stratégie tarifaire visant à exclure AMD. Intel réaffirme avoir respecté la loi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :