EDF marque un point en Allemagne face à GDF

2 mn

Les actionnaires d'EWE, numéro cinq allemand des services aux collectivités, ont choisi le fournisseur d'énergie EnBW (Energie Baden-Württemberg) pour prendre 26 % du capital du groupe. EnBW, contrôlé à 45 % par le français EDF, l'emporte ainsi sur un autre français, Gaz de France, dernier candidat encore en lice. Le montant annoncé de la transaction, près de 2 milliards d'euros, représente 11 fois le bénéfice avant impôts, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda) de la cible. Une preuve que la compétition, qui a duré plusieurs mois, s'est jouée au finish à un très haut niveau.ENBW RENFORCE SA POSITION FACE A E.ON ET RWELes actionnaires communaux d'EWE, contrôlant ce dernier depuis le siège en Basse-Saxe (Nord), avaient lancé le processus de cession partielle du capital en avril. Leur but était de trouver un partenaire stratégique présent dans toutes les étapes de la fourniture d'électricité et de gaz. En raflant la mise, EnBW, basé au Bade-Wurtemberg (Sud), étend son emprise dans le nord du pays et renforce sa position face aux deux mastodontes du secteur, E.ON et RWE, devant le suédois Vattenfall. Un avantage décisif pour EnBW aura été de disposer, en plus d'EDF, d'un actionnaire communal, OEW (41 % du capital).GDF estimait, de son côté, avoir de bonnes cartes en main, en proposant notamment d'apporter à EWE sa participation de 5 % dans le capital de l'importateur en gaz VNG. Il aurait rendu un service à EWE, qui en détient 48 %, en lui permettant ainsi de prendre le contrôle majoritaire de VNG. Si EWE n'était pas présent à ce jour dans l'électricité, EnBW peut de son côté combler sa faiblesse dans le gaz.Électricité de France reste, quant à lui, le second grand groupe d'énergie étranger présent en Allemagne. Il s'agit de la plus importante transaction dans le secteur allemand de l'énergie depuis cinq ans, après le rachat de Ruhrgas par E.ON en 2003, pour environ 11 milliards d'euros.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.