Une attractivité à améliorer

Dans une économie mondialisée, Le Havre ne manque pas d'atouts. Et tout d'abord, bien entendu, un grand port, le cinquième en Europe,dont le développement donne une attractivité naturelle. Mais la métropole dispose aussi d'un puissant tissu industriel, notamment dans le secteur énergétique et pétrochimique. Depuis quelques années, Le Havre a aussi commencé à travailler sur son image, peaufinant ses arguments pour mieux séduire. À commencer par la qualité de vie : ville de bord de mer, elle dispose d'une plage et d'un port de plaisance de 1.200 anneaux (2.000 bientôt). Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, son centre-ville a été reconstruit avec de larges avenues qui ignorent les embouteillages et un quartier - très recherché - bâti par l'architecte Auguste Perret, classé en 2005 au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. Sans oublier la proximité de Paris (deux heures)... à condition de prendre l'autoroute à des heures décalées ou que la fiabilité des trains de la SNCF laisse moins à désirer. Les entreprises y trouvent un foncier moins cher qu'ailleurs avec un fort potentiel de développement grâce à la densification progressive de la zone portuaire. Ainsi qu'un guichet unique pour les aider, Le Havre Développement, une structure commune à la communauté urbaine, au port et à la CCI. Dommage que les rivalités d'un autre âge freinent les coopérations et les synergies avec Rouen, la proche capitale régionale. Les deux, pourtant, auraient tout à y gagner.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.