Le patron de Fiat s'emporte contre Moody's

Sergio Marchionne, l'administrateur délégué du constructeur automobile italien, n'a pas digéré la décision de l'agence d'évaluation financière de ne pas relever la note de solvabilité de Fiat. " Je trouve obscène de classer en junk bond (obligation pourrie) une société qui n'a plus de dette ", s'est agacé Sergio Marchionne hier, en marge de la signature d'un accord destiné à renforcer les capacités d'une usine Fiat à Vérone.Jeudi dernier, Fiat avait publié une envolée de 78 % de son bénéfice net, au titre de 2007, à 2,05 milliards d'euros, confirmant son redressement amorcé il y a trois ans. Et le groupe avait fait état d'une trésorerie nette de 335 millions d'euros, contre une dette de 1,95 milliard un an auparavant. Moody's avait alors indiqué que la note de solvabilité de Fiat - actuellement à Ba1 - pourrait être relevée d'ici six ou douze mois seulement, en fonction des gains de parts de marchés et de la marge opérationnelle.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.