Une proposition sans suite des économistes

 |   |  159  mots
Il y a plus de deux ans, d'éminents économistes européens, comme Edmond Malinvaud, Jacques Drèze et Jean-Paul Fitoussi, avaient proposé un plan de relance économique pour l'Europe. En voici les grands axes : Taux d'intérêt réels à court terme nuls. C'est-à-dire des taux nominaux au niveau de l'inflation. Grands travaux. Un programme d'investissement ciblé, pouvant justifier des subventions de salaires à hauteur de 1 % du PIB, soit 80 milliards d'Ecus par an, durant trois ans, soit en tout 240 milliards d'Ecus. L'aide sociale devrait être réduite dans certains pays (2 % du PIB). Exonération de charges sociales patronales. A hauteur de la partie du salaire équivalente au salaire minimum, soit 3 % du PIB si l'exonération est uniforme, baisse compensée par le relèvement de la TVA (2 % du PIB) et la création d'une taxe sur le CO2 (1 % du PIB). Taxation de l'épargne. Les revenus du capital subiraient un nouveau prélèvement à la source (1 % du PIB).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :