Lisbonne accusé de discrimination envers les banques étrangères

La Commission européenne a saisi la Cour européenne de justice contre le Portugal que Bruxelles accuse de discrimination fiscale envers les banques étrangères. La législation fiscale portugaise impose une retenue à la source de 20 % des intérêts bruts versés par les emprunteurs aux banques étrangères. Un taux qui " décourage les emprunteurs portugais de contracter des emprunts auprès de prestataires étrangers ", selon la Commission.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.