Wall Street et l'Europe boursière décrochent

Les indices boursiers américains affectés par les lourdes pertes de Citibank ont également dû faire face à la forte dégradation des ventes de détail. L'effet de la crise de l'immobilier est désormais visible. Aumois de décembre, la consommation est ressortie très inférieure aux attentes, en repli de 0,4%. À la clôture, l'indice Standard & Poor's 500 accusait une perte de 2,49 %, à 1.380,95 points, pendant que le Dow Jones reculait de 2,17 %, à 12.501,11 points. De quoi renforcer la pression pour que la Réserve fédérale baisse ses taux fin janvier. En attendant, Wall Street a entraîné dans sa chute l'ensemble des places européennes, par ailleurs ébranlées par les 390 millions d'euros de provisions passées au quatrième trimestre par la banque allemande Hypo Real Estate. La Bourse de Paris a ainsi chuté hier à près de 3 %. Un nouveau décrochage qui porte à près de 6,5 % ses pertes en ce début d'année.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.