Les obligations sous l'oeil de la FSA

La surveillance du marché obligataire et des instruments financiers négociés de gré à gré tels que les CDS est devenue effective pour la FSA, le régulateur britannique des services financiers. Selon la lettre mensuelle Market Watch publiée par la FSA, la traque de délits d'initié et autres abus de marché sur la dette et les dérivés de crédit sera rendue possible par la fourniture d'informations de marché, notamment sur les prix de ces instruments financiers, auprès de Makrit Group qui vend ces données sur les dérivés aux banques, hedge funds et gérants. De sorte que le régulateur obtiendra une vision sur la gestion du risque de ces acteurs.L'action du régulateur obéit également à son souhait de s'assurer que les obligations sensibles, voire privilégiées, obtenues par les acteurs de ces marchés de gré à gré ne soient pas la source d'abus de marché sur d'autres valeurs mobilières telles que les actions ou obligations. Le marché des CDS doit être transparent, liquide et propre, indique la FSA dans sa lettre.Six mois d'observation. Cette nouvelle mission de surveillance démarre après six mois d'observation des marchés du crédit et alors que l'effet de levier utilisé sur les marchés du crédit constitue un risque sur ce marché traditionnellement dominé par les banques mais où les fonds comptent maintenant pour près de la moitié des transactions sur le marché primaire. De quoi leur procurer des informations privilégiées qui sortent donc bien au-delà du cercle des banques.Celles-ci devront veiller à mieux faire respecter la confidentialité des informations dont elles disposent lors de leurs opérations sur le marché. " Nous sommes devenus bien plus sensibilés à risque généré par les institutions exploitant les informations qu'ils reçoivent en toute légalité mais dont ils peuvent faire un usage abusif ou les utiliser dans le cadre d'un comportement inacceptable ", explique le régulateur britannique dans sa livraison mensuelle.La FSA répond ainsi aux demandes pressantes de l'association des trésoriers d'entreprises (ACT) qui milite pour la rédaction de clauses de confidentialité accompagnant les documents liés à ces opérations de dette.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.