WPP a quatre semaines pour se décider sur Aegis

Impatient de connaître son sort, Aegis a obtenu du Takeover Panel, l'autorité de marché de la City, qu'une date butoir soit imposée à ses courtisans, le britannique WPP et le fonds américain Hellman & Friedman, pour dévoiler leurs intentions : ce sera le 25 novembre à midi. S'ils renoncent à déposer une offre, ils devront se tenir à cette décision pendant six mois. Aegis, la maison mère de Carat, avait révélé le 4 octobre qu'elle discutait avec d'autres prétendants que Publicis : le français s'est retiré de la course le 14 octobre, jour où WPP, le numéro deux mondial de la publicité, a confirmé étudier avec un fonds d'investissement la "faisabilité" d'une offre en numéraire sur Aegis. Le marché perd patience : l'action Aegis a encore cédé 1,4 % vendredi.Obstacles. L'un des obstacles à une éventuelle offre est la présence d'un premier actionnaire, Vincent Bolloré, aux intentions encore floues. L'homme d'affaires, qui communique presque chaque jour sur le renforcement de sa participation, bien au-delà de l'obligation légale de déclarer les seuils de 1 %, a fait savoir vendredi qu'il détenait désormais 20,8 % d'Aegis. Le financier est devenu un interlocuteur incontournable, en mesure d'empêcher un retrait de la cote. Il considère toujours officiellement cette participation comme "financière" et écarte un rapprochement d'Aegis avec Havas, dont il est aussi premier actionnaire et président non exécutif.L'autre difficulté réside dans la fixation du prix. En dépit du dégonflement de la spéculation sur le cours, les analystes ne croient pas que le tandem WPP-Hellman & Friedman puisse déposer une offre généreuse. Ce serait le fonds qui, sans espoir de synergies, devrait financer aux deux tiers une éventuelle reprise d'Aegis, qui pèse au cours actuel l'équivalent de 2 milliards d'euros. WPP lorgne avant tout la branche d'études marketing d'Aegis, Synovate, valorisée autour de 400 millions de livres. Le directeur général de WPP, Martin Sorrell, a déclaré vendredi qu'il "continuerait à regarder" le dossier pendant environ une semaine, ajoutant qu'il lui manquait certaines données pour se décider.La possibilité d'une offre a été mal accueillie. L'action WPP, qui gagnait 1 % à l'annonce d'une bonne croissance organique de 5,6 % au troisième trimestre, s'est retournée en fin de séance vendredi, finissant en repli de 0,45 %. WPP est en bonne voie de tenir les objectifs annuels qu'il avait revus en hausse le 27 septembre, à savoir une croissance organique de 4 % à 5 % et une marge opérationnelle de 13,7 %.Dselphine Cuny

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.