Le « Woerthgate »

 |   |  29  mots
La gauche ne relâche pas la pression dans l'affaire Woerth-Bettencourt mais Nicolas Sarkozy refuse de réagir à chaud et maintient le calendrier d'un remaniement d'ampleur en octobre. page 7

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :