Une « grande victoire » pour boeing et Washington

« On ne peut pas se satisfaire d'un jugement et faire appel ». Pour le président France de Boeing, Yves Galland, l'appel de l'union européenne est un rejet du verdit de l'OMC. « C'est une grande victoire » ont en effet salué Boeing et Washington. « Il faut avoir un moral à toute épreuve pour affirmer que les avances remboursables ne sont pas contraires aux règles de l'OMC », a-t-il déclaré en réponse au propos inverses du secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau.« Les réponses de l'OMC ont donné satisfaction à 73 % des demandes américaines, soit l'inverse de ce que dit Airbus », explique Yves Galland. Le rapport a en effet condamné certaines aides publiques à Airbus et appelle les pays européens à y mettre rapidement un terme. L'Organe de règlement des différends de l'OMC établit que « les subventions allemandes, espagnoles et britanniques d'avances remboursables pour l'A380 sont des subventions subordonnées aux résultats à l'exportation » et constituent en conséquence « des subventions à l'exportation prohibées » dans le cadre de l'OMC. Selon la lecture du rapport de Boeing, « Airbus doit rembourser les 4 milliards de dollars d'aides illégales reçues pour le programme A380 ou restructurer le financement de l'A380 conformément aux conditions en vigueur sur le march頻. Un tel remboursement n'est pas demandé selon Airbus. Boeing demande aussi une révision du plan de financement de son programme d'avion A350.Au final, pour Yves Galland, « le jugement de l'OMC est bénéfique pour Airbus et Boeing car il établit des règles de concurrence au sein de l'OMC qui va contraindre les pays qui vont les concurrencer, le Canada, le Brésil et la Chine, de les respecter », assure t-il. De quoi laisser sceptique. Fabrice Gliszczynski

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.