l' agriculture reste stable ; mÉdias, sports et jeunesse, culture, santÉ et justice progressent

Après un coup de pouce en 2009, la mission « agriculture et pêche » gardera des crédits quasi stables en 2010 (? 0,77 %), à 3,44 milliards d'euros. Cette enveloppe est supérieure à celle qui était prévue dans la projection triennale inscrite dans le budget 2009 : 3,15 milliards étaient alors inscrits pour 2010. La crise agricole ? la plus grave depuis trente ans selon Bruno Le Maire ? a incité le gouvernement à faire un peu plus. Ce petit coup de pouce doit permettre de financer les mesures destinées à soutenir les revenus des agriculteurs. Également en baisse (? 1 %), les crédits accordés aux « anciens combattants ». Cette mission recevra 3,43 milliards d'euros l'an prochain. Du côté des budgets en hausse, la mission « médias » remporte la palme, avec une progression de ses crédits de 13,3 %. Sur une enveloppe totale de 1,15 milliard d'euros, 419 millions sont prévus au titre des aides directes à la presse et 498 millions pour l'audiovisuel. Une enveloppe de 458 millions est prévue pour compenser la suppression progressive de la publicité sur France Télévisions. La mission interministérielle « solidarité, insertion et égalité des chances » affiche une hausse de 11 %, à 12,4 milliards d'euros. Elle comprend la contribution de l'État au RSA, et financera en 2010 la création des agences régionales de santé (ARS). En hausse aussi les crédits « immigration, asile et intégration » (+ 9,6 %), qui portent sur « les politiques relatives à la circulation des étrangers » et le droit d'asile. La mission « sports, jeunesse et vie associative » progresse de 7,3 % (mais sur un budget modeste de 849 millions d'euros). Cette rallonge doit permettre de financer les nouveaux dispositifs en faveur des jeunes. Dans une moindre mesure, la culture bénéficie aussi d'une hausse de ses crédits, en progression de 4,8 %. Sur 2,9 milliards d'euros, 1,25 milliard est prévu pour la protection et la valorisation du patrimoine, et 825 millions pour le soutien à la création artistique. La mission « ville et logement » se voit dotée d'une enveloppe en hausse de 5 %. Cette dotation permettra notamment de financer les 110.000 nouveaux logements locatifs sociaux. Le budget de la justice progresse de 3,5 %, à 6,86 milliards d'euros. 2,84 milliards sont affectés au programme « justice judiciaire », qui a pour objectif d'améliorer « l'efficacité de la justice au service du citoyen », qu'elle soit pénale, civile ou commerciale. Et 2,7 milliards sont fléchés vers l'administration pénitentiaire, l'une des rares administrations de l'État où seront créés des postes l'an prochain (863 créations programmées). Enfin, les crédits de la « sant頻 augmentent de 4,3 %, avec 1,2 milliard d'euros de dotations. Les moyens de lutte contre la grippe H1N1 ne sont pas inclus dans ce budget. Stéphanie  Tisserond

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.