La Bourse de Paris limite la casse

- 0,05 %La Bourse de Paris a signé mercredi une séance peu ou prou identique à celle de la veille, en évoluant une grande partie de la journée en nette baisse pour se redresser en fin de journée. Le marché a pu limiter ses pertes grâce à des statistiques américaines encourageantes sur l'immobilier qui ont conforté le léger rebond enregistré sur les places américaines. A la clôture, le CAC 40 a cédé 0,05 % à 3.501,50 points, sauvant ainsi à nouveau le seuil des 3.500 points. Reste que la tendance de fond est toujours à l'inquiétude. Les craintes sur la croissance économique et sur le problème des dettes souveraines en zone euro sont persistantes. De fait, le secteur financier a de nouveau été à la peine. Dexia a notamment reculé de 2,4 % à 3,25 euros et Axa de 1,43 % à 13,11 euros. A l'origine de la chute des marchés américains mardi soir, le secteur pétrolier a également pesé sur la cote parisienne. Le compartiment est affecté par les déboires du britannique BP liés à la gigantesque marée noire aux Etats-Unis. Recommandation à l'achatLanterne rouge du CAC 40, Technip a décroché de 3,3 % à 50,06 euros tandis que Vallourec laissait 2,08 % à 143,90 euros. De son côté, Total, la première pondération de l'indice, a abandonné 0,24 % à 37,86 euros. Bouygues (- 1,75 % à 34,50 euros) n'est pas parvenu pour sa part à convaincre sur ses résultats trimestriels avec un bénéfice net en hausse, mais un résultat opérationnel jugé faible. A l'inverse, STMicroelectronics (+ 2,38 % à 6,49 euros) s'est distingué en signant la meilleure performance du CAC 40. La valeur a été portée par une note de Bank of America qui a confirmé sa recommandation à l'achat. Blandine Hénault

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.