Toshiba cherche à muscler son offre

 |   |  366  mots
Alors que la remise des offres fermes et définitives sur la vente d'Areva T&D (Transmission et Distribution) est attendue le 2 novembre, Toshiba cherche à renforcer son offre, selon nos informations. Le conglomérat japonais, qui possède des activités T&D logées dans le pôle infrastructures publiques, a, selon des sources concordantes, des discussions plus ou moins avancées avec Eurazeo et Carlyle en vue d'étoffer son offre déposée le 18 septembre et qui était peu détaillée faute d'avoir disposé de temps pour étudier le dossier en profondeur. En revanche, des trois rivaux, c'est le groupe qui a fait l'offre la mieux-disante financièrement (voir « La Tribune » du 25 septembre).Tout en donnant à Areva T&D une autonomie vis-à-vis de Toshiba T&D, le japonais veut, à travers cette opération, se renforcer dans deux domaines jugés stratégiques : les « smart grid » ? les réseaux électriques intelligents ? et l'ultra haute tension (« ultra high voltage »), la distribution vers le réseau à la sortie de la centrale. Deux activités où le conglomérat veut développer les synergies, notamment technologiques, qu'il estime complémentaires entre les deux groupes. Le japonais met en avant sa présence forte en Asie complémentaire à celle d'Areva T&D, à l'exception notable de la Chine. Tout comme il apportera son expertise dans les activités de services. Enfin, Areva T&D pourra bénéficier des financements export des banques japonaises.pas de fermeture de sitesSur le plan social, l'offre de Toshiba, qui souhaite garder le siège à Paris, a indiqué qu'il n'y aurait pas de suppressions de capacités tant dans la production et l'ingénierie que dans les forces de vente. Il n'entend pas non plus fermer des sites ou les revendre et aurait donné une garantie sur le maintien des rémunérations pendant deux ans. Pour autant, certains experts ont identifié des doublons dans la production et la recherche-développement, qui demanderont tôt ou tard des arbitrages. Sur ce dossier, Toshiba, qui est aussi l'un des concurrents d'Areva, est resté flou. M. C.c'est de Toshiba qu'émane la proposition la mieux disante.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :