La France pourrait gagner de l'argent en aidant la Grèce

 |   |  342  mots
Sauf coup de théâtre, les députés français devaient adopter lundi soir ou, au plus tard, mardi matin le volet français du plan de soutien à la Grèce. Les socialistes ont annoncé leur intention de voter le collectif budgétaire qui met en musique cette aide.Ce parfum d'union nationale est néanmoins altéré par quelques critiques. Benoît Hamon, porte-parole du PS, a tenu à préciser que « le Parti socialiste votera évidemment l'aide, mais pas le plan d'austérit頻 imposé parallèlement à la Grèce, et Martine Aubry, la patronne du PS, a regretté le niveau du taux d'intérêt retenu. Quant aux communistes, ils ont fait savoir qu'ils ne voteront pas ce plan.Christine Lagarde, à qui il revient aux côtés de François Baroin de défendre ce texte devant le Parlement, rappelle qu'avec cette aide la France ne « fait pas un don ou une subvention à la Grèce » mais qu'il s'agit bien d'un prêt au taux d'environ 5 %. Sur trois ans, la contribution française atteindrait 16,8 milliards d'euros avec une enveloppe de 6,3 milliards pour la seule année 2010, dont seulement 3,9 milliards seront réellement décaissés. centaines de millions d'eurosMême si ponctuellement, cette aide vient dégrader la situation budgétaire de la France, l'État français pourrait gagner de l'argent à la faveur de ce plan de sauvetage. Comme cela a été le cas avec le plan d'aide aux banques qui a finalement permis de faire entrer 2 milliards d'euros dans les caisses de l'État. Dans l'hypothèse où la Grèce rembourse bien les prêts qui lui sont consentis, la France, qui emprunte aujourd'hui à 3,28 % sur dix ans et à moins de 1 % sur deux ans, pourrait empocher quelques centaines de millions d'euros dans l'affaire. Pour la ministre de l'Économie, il s'agit là de « la rémunération du risque ».Après les députés, ce sera en fin de semaine aux sénateurs de se prononcer sur le plan de soutien à la Grèce. Anne Eveno

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :