Nicolas Sarkozy balise sa route jusqu'aux élections régionales

 |   |  671  mots
Ce mardi, Nicolas Sarkozy reçoit les membres du gouvernement à l'Élysée pour le Conseil des ministres de rentrée et les traditionnels v?ux de Nouvel An. Le lendemain, le chef de l'État sera à Cholet, dans le Maine-et-Loire, pour les v?ux des « forces économiques ». Jeudi, il s'exprimera devant le monde de la culture et vendredi devant les forces armées, à Vannes, dans le Morbihan.Après le revers infligé par le Conseil constitutionnel, il faudra sans doute attendre la fin janvier pour entendre Nicolas Sarkozy s'exprimer à nouveau sur la taxe carbone. Il le fera lors d'un déplacement en Corse, sur le thème du développement durable. Le Conseil des ministres qui doit entériner le nouveau texte sur la fiscalité écologique est prévu le 20 janvier.La perspective des régionales de mars, qui s'annoncent difficiles pour la majorité, sachant que la gauche détient déjà 20 des 22 régions métropolitaines, n'a pas entamé la détermination du président de la République. Même si, selon ses proches, il exclut pour le moment de participer lui-même à des meetings, Nicolas Sarkozy continuera de se déplacer partout en France, faisant ainsi campagne à sa façon.À Cholet, Nicolas Sarkozy donnera sa vision de la sortie de crise, alors qu'il exclut toute pause dans le soutien à l'activité dans un contexte toujours marqué par la hausse du chômage. Le chef de l'État s'est dit « plutôt content » des chiffres de novembre ? 3.100 chômeurs de catégorie A en plus ? mais continue de juger tout optimisme largement prématuré.Fin janvier, Nicolas Sarkozy prévoit de se rendre, pour la première fois depuis son arrivée à l'Élysée, au Forum économique mondial de Davos pour y parler régulation économique. Un thème qu'il évoquera dès ce jeudi en ouvrant les travaux du deuxième colloque « Nouveau monde, nouveau capitalisme », organisé par Éric Besson à Paris.Le ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale est actuellement à la peine. L'organisation du débat sur l'identité nationale a donné lieu à quelques dérapages racistes (voir ci-dessous). Le chef de l'État prévoit de prendre la parole à la fin du processus, « pour faire un certain nombre de propositions », indique-t-on à l'Élysée. Fin janvier, Nicolas Sarkozy devrait faire un geste d'apaisement en direction de la communauté musulmane, choquée du tour pris par le débat d'Éric Besson et par la polémique sur l'opportunité de légiférer sur la burqa. Il compte se rendre au carré musulman du cimetière militaire de Notre-Dame-de-Lorette (Pas-de-Calais), qui a été profané.agenda socialL'économie et le social domineront largement l'agenda présidentiel, avec la conférence des finances publiques, qui doit avoir lieu d'ici la fin janvier. En février, Nicolas Sarkozy fixera l'agenda social avec les syndicats. Au menu notamment, le rendez-vous de la réforme des retraites de 2010 et le chantier de la dépendance, « qui sera dans les décennies à venir l'un des problèmes les plus douloureux auxquels nos familles seront confrontées », a-t-il dit le 31 décembre.Concentré sur ce qui s'annonce comme la phase la plus délicate de son quinquennat, sanctionné par de véritables élections de « mid-term », Nicolas Sarkozy se refuse à tout scénario politique, que ce soit concernant un éventuel remaniement au lendemain des régionales ou sa candidature en 2012.À l'Élysée, on précise que le chef de l'État continue de penser que des « ajustements » de l'équipe gouvernementale sont plus adaptés qu'une « réponse politique ou politicienne » à la crise économique. Et l'entourage de Nicolas Sarkozy juge que le tandem avec le Premier ministre François Fillon fonctionne désormais sans à-coups.Suivant ce même raisonnement, le chef de l'État ne compte pas dire avant 2011 s'il se lancera dans une nouvelle campagne présidentielle. Un de ses proches confie que, s'il estime avoir « créé les conditions politiques » d'une nouvelle candidature, Nicolas Sarkozy veut rester libre de sa décision.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :