En Asie, le groupe accélère ses investissements dans l'énergie

 |   |  365  mots
cite>Alstom Power, dont la moitié des investissements sont déjà en Asie, veut forcer l'allure dans l'hydraulique et le nucléaire en Chine. Très critiqué ces derniers temps pour sa faible présence sur l'un des tout premiers marchés mondiaux de l'énergie et du transport - la Chine ne pèse que 4 % de ses ventes -, Alstom veut mettre les bouchées doubles. Revendiquant un quart du marché hydroélectrique local, le groupe souhaite à terme tripler sa capacité de production de turbines hydrauliques. Il a inauguré jeudi une usine à Tianjin qui doit produire 30 turbines par an, soit 25 % de plus que l'ancien site ouvert en 1995 dans la même ville. Philippe Joubert, le président d'Alstom Power, a souligné que le coût de la nouvelle usine était de 1 milliard de yuans (110 millions d'euros). Le site, dont environ 20 % de la production sera exportée, construira la gamme entière de turbines allant de 20 à 1.000 mégawatts. Alstom est, pour l'instant, présent dans tous les grands projets hydrauliques chinois.Un îlot nucléaire sur deuxAlstom Power veut aussi doubler sa production de turbines à vapeur, pour l'instant basée à Pékin. À terme un nouveau site sera aussi ouvert à Tianjin. Il fabriquera une partie des composants des îlots nucléaires. « Produire en Chine nous permettra de baisser nos coûts de production et de garder les 50 % de parts de marché que nous avons dans le domaine », explique Denis Cochet, directeur commercial d'Alstom Power. Alstom installe un îlot nucléaire sur deux en Chine avec son partenaire chinois Dongfang Electric. « Il faut être près du marché », estime Philippe Joubert.La Chine, qui dépend encore à 70 % du charbon pour son électricité, veut porter à 20 % d'ici à 2020 la part des énergies renouvelables. Et Alstom, qui peine à s'imposer dans le secteur du transport en Chine, espère préserver ses parts de marché dans le domaine énergétique.En plus de ces deux projets, Alstom est en négociation avec la municipalité de Tianjin pour ouvrir un autre centre de production qui couvrirait l'ensemble de ses activités en Chine : énergie et transport. « Un investissement significatif est en cours » a indiqué un officiel de la ville, sans autres précisions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :