Oui, la courbe du chômage commence à s'inverser...seulement chez les jeunes hommes

 |   |  359  mots
Stopper la hausse du chômage d\'ici la fin de l\'année, le ministère du Travail fait désormais plus qu\'y croire. Dans un communiqué diffusé ce jeudi en même temps que la publication des chiffres du chômage (au sens du BIT) par l\'Insee, le ministère du travail affirme ainsi:Première priorité de la politique de l\'emploi du Gouvernement, l\'inversion de la courbe du chômage des jeunes est d\'ores et déjà engagée.Pour preuve, le ministre pointe une partie des résultats de l\'étude de l\'Insee: \"le nombre de jeunes demandeurs d\'emploi en catégorie A diminue, de 0,8% ce mois-ci, après -0,3% en juin et -0,5% en mai.\" Globalement, le taux de chômage a légèrement augmenté de 0,1 point, selon l\'Insee. Le niveau record est cependant atteint avec 10,5% de chômeurs en France métropolitaine et 10,9% DOM compris. Une inversion chez les jeunes?Pour justifier son optimisme, le ministre du Travail, Michel Sapin, pointe en particulier le chômage des jeunes pour qui \"l\'inversion de la courbe (...) devient aujourd\'hui une réalité\". De fait, entre le premier trimestre 2013 et le deuxième, le taux de chômage des 15-24 ans est passé de 24,9% à 24,6%. Le ministre se réjouit en particulier de la signature de 50.000 emplois d\'avenir. >> Lire aussi : Jean Charest  \" Avec un taux de chômage élevé, c\'est une bonne idée d\'encourager nos jeunes à voyagerOui, seulement des hommesToutefois, le taux continue de grimper pour la tranche suivante, (24-49 ans) atteignant 9,6% contre 9,4% au trimestre précédent et reste stable chez les 50 ans et plus. En outre, dans le détail, les femmes de 15 à 24 ans sont plus nombreuses à être au chômage. Quelque 26,1% des actives de cet âge le sont contre 23,4% chez les hommes de leur génération. Le nombre d\'actifs a davantage augmenté chez les hommes que chez les femmes de cette génération, soit respectivement de 0,1 contre 0,3 point. Pour aller plus loin: Inversion de la courbe du chômage: Copé a-t-il raison de parler d\'artifices\"?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :