2 Français sur 10 défavorables à l'ouverture des magasins de bricolage le dimanche

 |   |  383  mots
Huit sur dix. C\'est la proportion de Français favorables à l\'ouverture des magasins de bricolage le dimanche selon un sondage réalisé mardi et mercredi par l\'institut CSA pour le quotidien Les Echos et l\'institut Montaigne après un week-end de fronde des employés de Leroy Merlin et Castorama en île de France.Au delà des clivages politiquesDans le détail, 84% des salariés du privé et 88% des employés sont pour. Les cadres et professions libérales sont en revanche moins nombreux avec 63% pour l\'ouverture des magasins de bricolage le dimanche. Et cette adhésion va au delà des clivages politiques.Si les sympathisants de droite sont plus nombreux avec 92% d\'avis favorables, les électeurs de gauche ne sont pas en reste et prônent une ouverture des magasins de bricolage le dimanche à 74%, y compris parmi les soutiens du Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon, explique le quotidien.Une partie des salariés du secteur et les directions des enseignes font pression sur le gouvernement pour qu\'il agisse vite. Les enseignes sont même allées jusqu\'à dire qu\'elles seraient obligées de licencier si le gouvernement attend la remise d\'un rapport de Jean-Claude Bailly, l\'ancien président de la Poste, sur le sujet.>> \"Les activités de l\'art de vivre sont légitimes à ouvrir le dimanche\" (Jean Viard)Le gouvernement veut prendre son tempsTechniquement, le gouvernement pourrait prendre la décision très rapidement par décret comme cela avait été le cas en 2009 à l\'occasion de la loi Maillé pour l\'ameublement et le jardinage. Mais il craint que la contagion ne gagne d\'autres secteurs et ne veut pas donner l\'impression de plier et veut éviter de multiplier les dérogations à la loi Maillé.Il faudra donc vraisemblablement attendre la remise du rapport pour savoir si le gouvernement décidera de revoir totalement la loi Maillé. Les débats risquent d\'être agités. Même si pour l\'instant, l\'opposition, en proie à des divisions internes, a renoncé à proposer une loi sur le travail dominical.>> Pourquoi Sephora doit baisser le rideau à 21 heures et d\'autres non ?>> Travail le dimanche et travail de nuit : ce qu\'il faut savoir pour comprendre la polémique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :