Nicolas SARKOZY FERA LA MORALE AUX PATRONS AU FORUM DE DAVOS

 |   |  240  mots
Le chef de l'État, qui se rendra pour la première fois en tant que président de la République au Forum de l'économie mondiale de Davos, du 27 au 31 janvier, veut taper du poing sur la table sur les rémunérations des dirigeants et les bonus de la finance. Pas question de cautionner le retour au « Business as usual ». Fidèle à sa logique de « refondation du capitalisme », qu'il a réitérée hier au colloque organisé à Paris par Éric Besson, Nicolas Sarkozy veut avertir les entreprises sur la nécessité d'un retour à l'éthique et la modération, avant la clôture des bilans au printemps. L'État a cédé en 2009 pour près de 500 millions d'euros d'immobilier, ce qui porte à près de 3 milliards d'euros le chiffre réalisé depuis cinq ans. De source proche de Bercy, on affirme que la baisse des loyers obtenue a atteint 45 % en moyenne lors de renégociations.ASF, Cofiroute et Escota, filiales de Vinci, ainsi que Sanef et SAPN, filiales d'Abertis, devraient bientôt signer, de source proche du dossier, un avenant à leurs contrats au terme duquel leurs concessions seraient prolongées d'un an en contrepartie d'investissements destinés à préserver l'environnement (protection de la biodiversité, des ressources en eau, murs antibruit?) Un amendement à la loi de finances a été adopté en ce sens. Vinci et Sanef seraient prêts à réaliser un milliard d'euros de travaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :