les regards se tournent vers tracfin

 |   |  210  mots
Les députés de la commission des Finances se sont pressés mardi pour écouter le patron du fisc, Philippe Parini. Durant cette audition, le directeur général des finances publiques a rappelé que « cela fait des années que les ministres ne donnent plus d'instruction individuelle de contrôle pas plus qu'ils n'empêchent une enquête du fisc ». Une manière de signifier qu'Eric Woerth n'a pas mis son veto à un contrôle fiscal de Liliane Bettencourt, pas plus qu'il n'a diligenté celui qui a visé François-Marie Banier en 2009. Au-delà de cette question, et après les révélations sur les retraits réguliers en espèces qu'aurait effectués en 2007 Claire Thibout, la comptable de la milliardaire, Jérôme Cahuzac, président (PS) de la commission des Finances de l'Assemblée, va écrire à François Baroin pour savoir si Tracfin, la cellule en charge du renseignement financier, avait été alertée. « Dans l'hypothèse où cela a été signalé, on interrogera l'administration pour savoir pourquoi il n'a pas été donné de suite », a précisé Jérôme Cahuzac. Selon la Fédération bancaire française, il n'existe aucun seuil sur les retraits d'espèces. A. E. et G. L. S.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :